Eure-et-Loir: 62 tombes vandalisées dans le cimetière des Étilleux. Silence des médias, comme toujours

Publié le par LA REDACTION

Eure-et-Loir: 62 tombes vandalisées dans le cimetière des Étilleux. Silence des médias, comme toujours

Oui je sais vous allez me dire que je me répète encore et encore et toujours. Ca devient même une habitude, un peu comme une sorte de rituel qui doit maintenant se passer, voilà c’est comme ça. Que faire ? Rien. Laisser le temps passer histoire de.

De toute façon dans quelques mois voire quelques années les descendants de nos morts finiront par ne plus visiter ceux qu’ils ont enterrés. Donc quelle importance pourrait avoir une pierre tombale surtout si celle-ci est estampillée de la croix du Christ ? En plein jeudi d’ascension 62 tombes vandalisées, peut-être une autre cinquantaine d’autres ailleurs, je ne sais pas.

Quel monde, quel pays, quelle société sommes-nous devenus ? Ca en deviendrait presque lassant, Sans importance, à quoi bon. Je peux répéter à l’infini, que lorsqu’on a plus rien il nous reste notre culture, notre identité, qu’on a plus et que même celle-ci on nous la vole. Mais visiblement ça n’intéresse plus personne. Tout le monde s’en fiche. Pas même ceux à qui on s’adresse.

 

Comprenez, on a d’autres problèmes, nos enfants, nos crédits, notre emploi, notre consumérisme, notre voiture, notre nouveau canapé, les belles chaussures vues dans un grand magasin, tout est de toute façon plus important qu’une culture qui s’effondre. Il faut se le dire on est devenu un peuple décadent et sommes quelques-uns encore à tirer cette sonnette d’alarme qui visiblement n’est branché sur rien puisqu’elle n’alerte personne. Ou alors sommes-nous devenus sourds ? Complètement sourds.

J’ai cru il y a quelques semaines de ça à un sursaut national, et en regardant l’élection présidentielle j’ai vu que 53% des Français ont voté au 1er tour à gauche. Malgré les attentats, l’immigration massive, notre déclin, notre faillite, oui 53% des Français ont voté pour ceux qui ont gouverné le dernier quinquennat durant.

Ca ne me démoralise pas, il m’en faut plus, juste la foi que même si j’étais seul je continuerai mon combat pour la France, celle du grand imaginaire, qui a existé autrefois. En attendant on se sent bien seul. Encore.

SOURCE OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE


Mike Borowski pour lagauchematuer.fr

Publié dans Faits-divers, medias

Commenter cet article