Gendarme, j’ai décidé de me présenter aux élections législatives

Publié le par LA REDACTION

Gendarme, j’ai décidé de me présenter aux élections législatives

Quand un gendarme se présente à une élection législative, c’est un événement à côté duquel Riposte Laïque ne peut pas passer…

Riposte Laïque : Vous êtes gendarme, et vous vous présentez aux législatives. Comment votre hiérarchie a-t-elle réagi ?

Philippe Rousset : Pour l’instant aucune réaction officielle. Le droit et le règlement militaire sont avec moi, du moins pour le moment, car le règlement général et le code électoral me permettent, en tant qu’exécutant sans commandement, de me présenter à une élection locale régionale ou législative dès lors que j’interviens hors de ma circonscription de travail et hors service, soit en permission.

 

Riposte Laïque : Pensez-vous que cela va favoriser un bon déroulement de carrière ?

Philippe Rousset : Pas du tout, cela n’a rien à voir puisque la gendarmerie ne règle pas de problèmes politiques et doit avoir une  neutralité totale en ce domaine que lui impose son statut militaire. En tout état de cause cela ne devrait avoir aucune incidence bénéfique, à moins qu’elle n’en ait une négative.

Riposte Laïque : Dans quelle circonscription vous présentez-vous, et sous quelles couleurs ?

Philippe Rousset : Je me présente dans la deuxième circonscription du Cantal où se situe ma résidence principale. Je me présente sous les couleurs du SIEL, parti pour la souveraineté l’identité et la liberté attaché à nos valeurs judéo-chrétiennes ancestrales, et qui rejette l’islamisation de notre société. Je suis candidat du SIEL, je bénéficie de son soutien sans en faire partie. Je désirais me présenter seul mais une campagne coûtant cher, M. OUCHICK m’a proposé de me prêter ses couleurs pour faire la campagne. Il avait besoin d’un candidat dans cette circonscription. En me permettant de faire campagne sous les couleurs du SIEL j’espère leur permettre de devenir le premier élu de ce petit parti à l’Assemblée nationale.

Riposte Laïque : Pourquoi ce choix ?

Philippe Rousset : Comme tous les Français depuis 10 ans, j’ai pu constater la descente continue et constante de nos acquis sociaux de nos droits à la santé et de notre pouvoir d’achat, la perte de notre souveraineté, de notre identité menacée par les lois iniques de Bruxelles et les directives normatives néfastes de la commission. Mais ce qui m’a le plus décidé est la perte de nos valeurs séculaires par une attaque ciblée de celles-ci par les laïques pro islam et l’islam lui-même. Je ne veux pas qu’un jour la charia puisse être appliquée en France et je veux dénoncer le mensonge des médias nous abreuvant de fausses informations sur ce qu’est l’islam et sur cet islam religion de faux amour.

 

Riposte Laïque : La victoire d’Emmanuel Macron et son premier gouvernement, inquiètent-ils le gendarme que vous êtes ?

Philippe Rousset : Bien sûr par le libéralisme sauvage qu’il va imposer, l’attaque visée contre la laïcité et le christianisme, et la promotion de l’islam à des fins électorales. Sans parler de ce qu’il a déclaré vouloir faire des armes chimiques syriennes : « J’irai les chercher avec ou sans l’aval de l’Onu. » Je souhaite que les militaires prennent bien la mesure de cette déclaration folle. Le gendarme est également inquiet vis-à-vis de l’inaction commandée à nos forces de maintien de l’ordre lorsque celles-ci sont menacées de mort par des cocktails Molotov et qu’aucun ordre ne permet de tirer à vue sur ces auteurs de jets de cocktails. Nous craignons bien sûr toujours le même laxisme de la justice pour les délits, crimes et crimes terroristes, sauf pour les délits routiers. Nous espérons bien sûr une augmentation des effectifs et des recrutements sains. Et nous craignons une fronde sociale sans pareille avec les ordonnances prévues cet été, qui risquent de coûter cher en vie des personnels et en mobilisation de ces derniers en période estivale.

 

Entretien complet ici: ripostelaique.com

 

Publié dans France, Politique

Commenter cet article