Attentats de Londres: Quand les journalistes français parlent d’incidents et d’assaillants…

Publié le par LA REDACTION

Capture écran

Capture écran

« Dans les incidents qui se sont déroulés à Londres, hier soir, trois des assaillants ont été blessés mortellement par les forces de police. »

Ça, c’est le commentaire écrit dans la novlangue (faux-Q) des journalistes français sur toutes les chaines radio et télé, ce matin, pour expliquer que :

Hier soir, à Londres, des islamiques ont commis deux attentats dans lesquels plusieurs civils innocents qui profitaient de leur repos hebdomadaire du samedi ont été blessés ou tués. Trois terroristes ont été abattus par les forces de polices britanniques qui recherchent leurs éventuels complices.

Parce que, ne pas dire que ce sont des musulmans qui opèrent de cette manière – alors qu’ils ils nous en ont donné l’exemple plusieurs fois depuis ces dernières années – ne les rendra pas plus sympathiques aux yeux des populations qui commencent sérieusement à en avoir ras la casquette de ces gens qui ne mouftent pas devant les abominations commises par leurs coreligionnaires.

Par contre, dès qu’on dit ou on écrit « musulman » dans une interview ou sur un papier, ils crient, comme des gorets qu’on égorge, au racisme, au blasphème, à la discrimination.

La preuve est qu’on en a de plus en plus qui se présentent aux élections mais qu’aucun, jusqu’à présent, n’a expliqué dans son « projet-programme » qu’il condamnait avec la plus ferme détermination, les attentats commis par leurs frères en religion.

Article complet ici: ripostelaique.com

 

Publié dans medias, islam

Commenter cet article

kanopus 05/06/2017 13:13

Nous devons, malheureusement, constater où nous mène le laxisme, voire lâcheté des politiques, ou leurs craintes, par rapport à une guerre déclarée depuis de nombreuses années. Et..., quasiment pas de riposte dans nos pays d'Europe ou si peu... Le simple bon sens serait de faire appliquer les mêmes lois à tous celles et tous ceux qui vivent en France? Point !

Vent d'Est, Vent d'Ouest 05/06/2017 12:08

Ramener en de simples "incidents" des attentats qui ont fait des morts, c'est insulter les victimes et leurs proches. Quand cela leur arrivera tôt ou tard parce que ce sont aussi des hommes et des femmes qui aiment sortir au même titre que les autres, ceux à qui ils manqueront ou ceux qui en échapperont subiront le même langage et à ce moment-là on verra s'ils se sentent n'avoir été l'objet que "d'incidents".