2,4 MILLIONS D’EUROS :LE COÛT DE L’OUVERTURE SAUVAGE DES BOUCHES D’INCENDIE EN BANLIEUE PARISIENNE

Publié le par LA REDACTION

2,4 MILLIONS D’EUROS :LE COÛT DE L’OUVERTURE SAUVAGE DES BOUCHES D’INCENDIE EN BANLIEUE PARISIENNE
L'ouverture sauvage des bouches d'incendie a un coût gigantesque pour les contribuables...

En quatre semaines, depuis le 26 mai, des centaines de « jeunes » ont saccagé des dizaines de bouches d’incendie.

Dans la seule région Ile-de-France, près de 600.000 m3 d’eau ont été gaspillés en quatre semaines, ce qui représente l’équivalent de 240 piscines olympiques. Un coût faramineux de près de 2,4 millions d’euros pour l’Ile-de-France, qui sera supporté par les communes, et donc par les contribuables.

800 000 euros gaspillés pour la seule journée du mercredi 21 juin selon Véolia, pour qui ce ce phénomène de « street pooling » atteint une ampleur jamais égalée…

Ces actes de sauvagerie ne concernent pas la seule région parisienne. Dans le même temps, 600 appareils ont été ouverts dans les Hauts-de-France, pour un gaspillage de 100.000 mètres cube d’eau, principalement à Lille, Roubaix et Tourcoing. Cela concerne aussi de nombreuses autres zones : Vénissieux, Marseille…

En plus d’un coût faramineux pour les contribuables, ces ouvertures sauvages représentent un réel danger en cas d’incendie et sont aussi à l’origine d’inondations de caves, parkings et installations électriques…

Ces dégradations des bouches d’incendies ont aussi conduit au saccage de matériel urbain, comme ce véhicule municipal renversé et filmé sur les réseaux sociaux :

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France, économie

Commenter cet article