Déficit: la Cour des comptes charge le budget présenté à la fin du quinquennat Hollande

Publié le par LA REDACTION

Déficit: la Cour des comptes charge le budget présenté à la fin du quinquennat  Hollande

Selon Le Canard Enchainé de cette semaine, l'audit commandé par le nouvel exécutif à la Cour des comptes sur la situation budgétaire du pays -rapport qui doit être publié jeudi- acte un manque de 9 milliards d'euros pour atteindre la prévision de déficit 2017 à 2,8% du PIB. Ce "trou" atteindrait même 17 milliards d'euros en 2018, en raison notamment de dépenses de la dernière année qui s'annoncent supérieures de 10 milliards à ce qui avait été prévu.  

"Des hauts fonctionnaires du Trésor et du Budget ont alerté les magistrats", précise Le Canard enchaîné, qui indique que l'audit de la Cour des comptes qualifie d'"insincères" les prévisions budgétaires présentées à la fin du quinquennat Hollande. Les deux ministres de l'Economie et du Budget auraient même sous-évalués les notes des hauts fonctionnaires de Bercy et leurs "sombres constats (qui) ne cadraient pas avec le désir d'afficher une situation budgétaire qui s'améliorait", selon un magistrat de la Cour.  

Article complet ici: lexpress.fr

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France, Hollande

Commenter cet article

kanopus 28/06/2017 19:15

Je me permets d'ajouter, avec délice, ce petit brocard bien senti :

"Dans la vie, il existe deux types de voleurs :
- Le voleur ordinaire : c’est celui qui vous vole votre argent, votre porte-feuille,
votre montre, votre téléphone, etc.,
- puis il y a le voleur politique : c’est celui qui vous vole votre avenir, vos rêves,
votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force, votre sourire,
etc.
Une grande différence entre ces deux types de voleurs, c'est que le voleur ordinaire vous choisit pour vous voler votre bien, tandis que le voleur politique, c’est vous qui le choisissez pour qu’il vous vole". Chacun aura reconnu l'auteur de ce texte.


> > Et l’autre grande différence, qui n’est pas des moindres, c'est que le voleur ordinaire est traqué par la police, tandis que le voleur politique est le plus souvent protégé par un convoi de police !

kanopus 28/06/2017 13:47

Ils ont tout fait pour avoir le pouvoir, ils l'ont eu, ils ont failli, ils laissent la France
exsangue et partent en "retraite" avec des milliers d'euros ??? Tous, autant qu'ils
sont, devraient être condamnés à rembourser une partie des dettes - quels qu'en
soient les moyens - contractées durant ce calamiteux quinquennat qui, de surcroît,
obère 2017, mais aussi 2018 - sans parler de la dette - ! Bien entendu avec tous
les dégâts collatéraux, par exemple la CSG pour les retraités "aisés" au revenu
estimé arbitrairement à 1200 euros. Donc, à 1201 euros, on taxe ! Les propos du
nouveau - pas tant que cela - ministre des finances sont assez révélateurs quant
à l'état d'esprit qui anime cette mandature. Détestable en tous points...
Cela dit, "nous" les avons voulu, malgré un score misérable - 43/19 - et nous allons
boire la coupe jusqu'à la lie..., à moins que ce ne soit, finalement, l'hallali !