Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

L’islam est omniprésent et il ne s’intègre pas

5 Juin 2017, 09:00am

Publié par LA REDACTION

L’islam est omniprésent et il ne s’intègre pas

Derrière la lutte contre la soi-disant "islamophobie" se cachent l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) et ses 57 pays membres. De plus, l'islam est omniprésent chez nous et il ne s'intègre pas à notre société libre et laïque de culture judéo-chrétienne. Enfin, la "radicalisation" a un fondement idéologique : la charia. Le terrorisme a une théorie : le djihad. Ce sont en réalité deux éléments d’un seul et même système politico-religieux nommé "islam".
-
L’Organisation de la Coopération Islamique :
-
A ce propos, sur causeur.fr, André Versaille écrit (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Si l’islamophobie n’est pas un racisme, quel est donc le sens de la lutte menée contre l’islamophobie ? Cette lutte n’est pas une opération défensive entreprise par une population minoritaire en danger, mais une stratégie offensive et internationale conduite par des États islamistes pour interdire mondialement toute critique à l’endroit de la religion musulmane et sacraliser celle-ci sur la terre entière. L’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui compte 57 pays membres, se mobilise en faveur de la pénalisation de toute forme de « diffamation religieuse » de par le monde.
-
André Versaille : L’OCI juge que l’attaque des croyances sacrées et la diffamation des religions, des symboles religieux, des personnalités et des dogmes contrarie la jouissance des Droits de l’homme des fidèles de ces religions et elle réclame que l’on introduise, dans le « traité contre le racisme », l’interdiction de toute « insulte à ce qui est tenu pour sacré par la religion ». Il s’agit donc de sanctuariser l’islam et non de protéger les musulmans qui le sont déjà puisque le droit international condamne toute discrimination fondée sur la religion, conclut André Versaille (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
L'islam omniprésent ne s'intègre pas :
-
De son côté, Dom Louis-Marie, père abbé du monastère du Barroux, a tout récemment déclaré dans 'La Nef' (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : L'islam est omniprésent, et, dans l'ensemble, pas du tout intégré, non intégrable pour des raisons de fond. Le Coran n'invite pas à la réflexion mais plutôt à la soumission. C'est un tissu d'affirmations catégoriques et non une histoire comme dans la Bible, qui exige une interprétation.
-
Dom Louis-Marie : L'islam ne connaît ni la distinction entre le spirituel et le temporel, ni la juste liberté religieuse. L'islam progresse sur le fond d'une dialectique de fait entre d'un côté, les tenants du terrorisme, et, de l'autre, les tenants d'un islam irénique, tenants qui investissent le sport, la mode, l'alimentation et la finance.
-
Dom Louis-Marie : Je vous avoue que j'ai été effrayé, lors d'un passage à Paris, de voir de nombreux jeunes arborant le tee-shirt d'un club de foot aux armes des émirats. Je me suis dit que ces jeunes étaient prêts pour la mosquée. Le véritable danger actuel est l'ignorance, le relativisme et la paresse intellectuelle d'un grand nombre de responsables politiques et religieux, a tout récemment ajouté Dom Louis-Marie, père abbé du monastère du Barroux (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
L'islam est un système politico-religieux :
-
De son côté, Gérard Couvert a tout récemment écrit sur bvoltaire.fr (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : L’attentat de Manchester a apporté son lot habituel de compassions médiatiques et convenues. En France, les nouveaux cooptés du système y ont révélé leur bassesse d’âme et le peu d’envergure de leurs pensées, qu’elles soient politiques ou humaines. Rien de nouveau, ils font le dos rond, utilisent les mêmes psalmodies, lancent leurs demi-soldes en contre-feu.
-
Gérard Couvert : Que pourrions-nous, d’ailleurs, attendre de la part des incendiaires ? La "radicalisation", pour utiliser le nouveau dérivatif à la mode, a un fondement idéologique : la charia. Le terrorisme a une théorie : le djihad. Ce sont deux éléments d’un système politico-religieux nommé "islam", conclut Gérard Couvert (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Michel Garroté pour Les Observateurs
-
http://www.causeur.fr/lutte-islamophobie-islamisme-droit-homme-44646.html
-
http://www.lanef.net/t_article/rien-de-resiste-a-l-appel-de-dieu-dom-louis-marie-26352.asp?page=0
-
http://www.bvoltaire.fr/lislam-reste-impropre-a-dialectique/

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 05/06/2017 11:10

L'islam ne s'intègre pas. Un bel exemple illustrant cet article : la création d'un parti Union des Démocrates - Musulmans de France. Noter bien qu'il n'est pas intitulé Union des Démocrates -Musulmans FRANÇAIS. Et que de dire du voile arboré par Sandra Fourastier ? Si les Français ne comprennent pas ce que sous-entendent ces deux signes ostentatoires d'une religion, et dans le titre et dans l'accoutrement de cette candidate, c'est vraiment à désespérer, quoiqu'en démentent les représentants de ce parti à caractère religieux par la démonstration citée plus haut..