La nouvelle ministre des Armées met en danger des militaires de l’opération Sentinelle

Publié le par LA REDACTION

Florence Parly. Photo © VILLARD/SIPA

Florence Parly. Photo © VILLARD/SIPA

La nouvelle ministre des Armées, Florence Parly, a dévoilé l'endroit confidentiel où sont hébergés des soldats de l’opération Sentinelle.

A peine nommée au poste de ministre des Armées, après le départ de Sylvie Goulard, Florence Parly a déjà commis une grave erreur. Selon Le Parisien, qui cite Philippe Goujon, le maire (LR) du XVe arrondissement de Paris, Florence Parly a dévoilé au monde entier l'endroit confidentiel où depuis deux ans sont hébergés militaires de l’opération Sentinelle.

 

“En débarquant sur place escortée par des caméras de télévision, la ministre des Armées a été irresponsable. Les militaires et les habitants du quartier sont désormais en danger”, fustige l'élu qui avait prêté aux militaires un local dans la maison communale du XVe arrondissement de Paris. “Maintenant, je souhaite que l’armée leur trouve d’autres locaux car je ne peux pas tolérer que les habitants du quartier soient en danger”, insiste-t-il.

En outre, il déplore le fait de ne pas avoir été prévenu de cette visite. “J’ai été prévenu par le concierge un quart d’heure avant l’arrivée de la ministre. C’est scandaleux”, s’indigne Philippe Goujon.

valeursactuelles.com

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

 

 

Publié dans France, Gouvernement

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 26/06/2017 18:06

Puisque le Ministère vous dit que le lieu n'avait rien de secret, Macron ne va pas bouger non plus. Voilà Parly mettant en danger tout autant que ceux qui la soutiennent des militaires de l'opération Sentinelle et les habitants des alentours. Voilà une irresponsable de plus à l'Élysée qui ne fera pas démentir l'adage selon lequel qui se ressemble s'assemble. Des ministres nommés aux députés LREM, ils font florès. Voilà pour qui les Français ont veauté.