Un maire veut bannir les SDF de ses rues pour « garantir l'accès aux secours en cas d'attentats »

Publié le par LA REDACTION

Serge Babary, maire de Tours

Serge Babary, maire de Tours

Serge Babary, le maire de Tours (37), veut que les SDF quittent les rues de sa ville car selon lui, ils gêneraient l'arrivée des secours en cas d'attentat.

Le maire Les Républicains de Tours a publié un nouvel arrêté anti-mendicité de la ville. Il interdit, selon le site d'informations local La Rotative, “toute occupation abusive et prolongée des rues (...) lorsqu’elle est de nature à entraver la libre circulation des personnes, la commodité de passage et la sûreté dans les rues”. Plus simplement, Serge Babary veut faire déguerpir du centre-ville les sans-abris et “les bandes qui squattent avec leurs chiens”.

 

Ce n'est pas la première fois que le marie de Tours lance un arrêté de ce type. En mai 2014, il avait déjà publié un arrêté anti-mendicité, qui est en passe d'être annulé par la Cour administrative. Le rapporteur public avait estimé fin mai dernier que cette décision était clairement anti-pauvre, “de nature à affecter la liberté d'aller et venir des personnes en situation de précarité”. 

Mais dans ce nouvel arrêté qui date du 15 mai 2017, Serge Babary donne un autre argument : la menace terroriste. “Il est nécessaire de garantir l’accessibilité aux secours en cas d’attentats et la fluidité de la circulation piétonne, laquelle doit rester libre et non entravée par des occupations abusives”. Selon lui donc, les SDF et les punks à chiens empêcheraient l'arrivée des secours en cas d'attentat. “Considérant la prorogation de l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet justifiée par le risque important d'attentats, il est nécessaire de garantir l'accès aux secours en cas d'attentats”.

valeursactuelles.com

 

Publié dans France

Commenter cet article