Un candidat de la 1ère circonscription de Côte-d’Or En Marche....vers le tribunal

Publié le par LA REDACTION

Didier Martin. Photo Philippe Bruchot

Didier Martin. Photo Philippe Bruchot

Didier Martin candidat En Marche de la 1ère circonscription de Côte-d’Or est rattrapé par ses pratiques peu orthodoxes.

Incarner le renouvellement, quand on est élu depuis 22 ans et cumulard (adjoint au Maire de Dijon, vice-président de l’agglomération, président de l’office de tourisme de Dijon) c’est déjà assez compliqué.

Incarner la moralisation de la vie politique prônée par En Marche quand on a des pratiques qui entraînent l’ouverture d’une enquête préliminaire c’est très compliqué.

C’est pas cher, c’est l’office du tourisme qui paie

D’abord, de nombreuses notes d’hôtel et de restaurant ont été réglées avec la carte bleue de l’office de tourisme. Et des licenciements douteux de directrices du même office du tourisme ont suivi. Est-ce parce que ces directrices avaient plus que des doutes sur les pratiques de Didier Martin ? La question reste posée.

Même François Rebsamen, le Maire de Dijon, ne l’aurait pas repris comme adjoint "s’il avait eu connaissance des pratiques de Didier Martin".

Dans cette histoire encore, alors que les faits sont avérés et qu’il existe de réels doutes quant à la légitimité des licenciements, le renouvellement et la probité des candidats En Marche n’est véritablement qu’un vernis.

lagauchemorale.com

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article