Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Législatives: Une candidate LREM, en arrêt maladie, en campagne aux frais de la sécurité sociale ?

16 Juin 2017, 18:00pm

Publié par LA REDACTION

Martine Wonner. Une campagne aux frais de la sécurité sociale ? Capture d’écran Facebook

Martine Wonner. Une campagne aux frais de la sécurité sociale ? Capture d’écran Facebook

Il y a trois jours, nous avons évoqué le fait que la candidate Martine Wonner semblait profiter d’un arrêt maladie douteux depuis fin 2016, sûrement pour faire campagne. Et vous savez, amis lecteurs, que, chez Heb'di, nous ne donnons pas dans la fiction..

 

Rappel des faits : dans la 4e circonscription du Bas-Rhin, la candidate macroniste Martine Wonner a destabilisé la députée sortante Sophie Rohfritch, (41,52 % contre 23,75 %).

Martine Wonner est, depuis l’été 2016, Directrice médicale et Directrice de développement au sein du Groupe Sinoué à Garches en région parisienne.

Il y a trois jours, nous avons évoqué le fait que la candidate Martine Wonner semblait profiter d’un arrêt maladie douteux depuis fin 2016, peut-être pour faire campagne…

Une campagne aux frais de la sécurité sociale ?

Ancienne médecin-conseil, elle doit connaître tous les rouages des arrêts maladie !

Nous avions également écrit que, contrôlée par la CPAM, la candidate avait été contrainte à reprendre son travail.

Avant-hier, Madame Wonner nous répondait sur sa page Facebook

« Comme tous les autres candidats aux élections législatives de La République En Marche, j’atteste donc être actuellement, et ce depuis le premier jour de cette campagne législative, en congés de campagne, que je prends sur mes congés payés. Je ne touche donc aucun centime de la part de la Sécurité Sociale. »
 

Des réponses mensongères

Donc : Martine Wonner est officiellement candidate depuis le 13 mai 2017 et, en maladie depuis plusieurs mois, elle a été contrôlée par la CPAM.

La caisse ayant estimé que l’arrêt n’était pas justifié, les versements d’indemnités journalières ont été suspendues à partir du 22 mai.

hebdi.com

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play: 

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Commenter cet article