Les médias chassent ceux qui pensent différemment

Publié le par LA REDACTION

Les médias chassent ceux qui pensent différemment

Alors que les consciences commencent à se réveiller, superficiellement, sur ce qui se passe en Grèce, la situation des média français se dégrade. Après le départ de Frédéric Taddéï, l’animateur pluarliste de France Télévisionsle triste épisode Décodex, puis le départ de Romaric Godin de La Tribune, c’est au tour de Natacha Polony d’être remerciée d’Europe 1 et Paris Première.

Un profond refus du pluralisme

Bien sûr, les médias peuvent aussi être engagés et défendre une opinion. L’Humanité, Le Monde et Le Figaro ne défendent pas la même ligne, et il n’est pas illégitime qu’ils cherchent à avoir une ligne claire. Mais si ce raisonnement vaut pour certains médias, cela est moins le cas pour d’autres, notamment le service public, qui gagnerait à faire entendre des voix différentes, du simple fait qu’il est entièrement financé par nos impôts et qu’il devrait donc offrir une fenêtre médiatique à toutes les opinions. Voilà pourquoi il était révoltant que Frédéric Taddéï soit remercié, alors qu’il était peut-être le meilleur exemple de ce que devrait être le service public journalistique, ouvert aux opinions alternatives.

Il y a quelques mois, Le Monde s’est ridiculisé en créant le Decodex, un outil sensé mesurer la fiabilité des sites, mais qui semble plus prompt à l’excommunication religieuse qu’à une véritable évaluation objective, ayant ridiculement remis en question Olivier Berruyer ou Jacques Sapir. Puis, la Tribune a carrément décidé de fermer son service macro-économie et a donc renvoyé Romaric Godin, qui faisait un travail remarquable, notamment sur la Grèce. Heureusement, il a été embauché par Mediapart. Et maintenant, c’est au tour de Natacha Polony d’être excommuniée d’Europe 1, malgré sa remarquable revue de presse, dont on espère qu’elle pourra se poursuivre sur d’autres ondes à la rentrée.

Ce mouvement reflète le caractère profondément fermé de ceux qui se prétendent ouverts, qui ne sont que les moines-soldats d’une idéologie aux relents totalitaires. Mais nous pouvons nous battre : arrêter d’écouter Europe 1 en représailles et aller vers la radio qui accueillera Natacha Polony, et, également, souscrire un abonnement à Polony TV, une ouverture bienvenue à d’autres idées.


Laurent Herblay pour lagauchematuer.fr

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans medias

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 20/06/2017 20:19

Que les chassés rejoignent la presse alternative et qu'ils mettent au grand jour tout ce dont ils étaient témoins mais pour lesquelles ils ont été muselés d'une façon ou d'une autre. Chiche ?