Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Migrants à Paris: Hidalgo tire la sonnette d'alarme et souhaite plus de centres d'hébergement

20 Juin 2017, 18:30pm

Publié par LA REDACTION

Migrants à Paris: Hidalgo tire la sonnette d'alarme et souhaite plus de centres d'hébergement

"Plusieurs milliers" de migrants risquent de camper dans les rues de Paris cet été si plus de places ne sont pas créées pour les héberger, a averti Anne Hidalgo dans une lettre adressée notamment aux ministres de l'Intérieur et de la Justice, où elle lance des pistes de réflexion commune.

Le nombre d'arrivées à Paris est "en augmentation nette depuis le début du printemps" et "plus particulièrement depuis deux semaines", affirme la maire de Paris dans ce courrier envoyé vendredi.

Le rythme des départs des migrants, depuis le dispositif humanitaire ouvert porte de La Chapelle vers des centres d'hébergement plus pérennes (et relevant de l'Etat), n'est "pas suffisant", affirme-t-elle. Un campement "d'un millier de migrants" s'est reconstitué dans le nord de Paris, avec des "tensions à l'entrée" et des rixes qui "se multiplient".

La situation est déjà "difficilement tenable en l'état" mais si les arrivées se poursuivent "sans augmentation du rythme des prises en charge", ce sont "plusieurs milliers de personnes qui seraient contraintes de vivre dans ces conditions indignes au sein de la capitale au coeur de l'été", ajoute Hidalgo.

 

lefigaro.fr

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

 

Commenter cet article

marion 20/06/2017 23:03

Combien de pièces dans la Mairie de Paris et les mairies d'arrondissement socialistes?
Peut-être pourraient-ils être accueillis par ceux qui ont favorisé leur venue, madame hidalgo !

Vent d'Est, Vent d'Ouest 20/06/2017 19:51

Où est le problème, Madame Hidalgo ? Ils iront s'étaler dans les beaux quartiers avec les tentes, ce n'est pas ce que demandaient leurs habitants si prompts à les accueillir... chez les autres ?