Montpellier : Insécurité, bagarres au couteau, barbecues sauvages, les commerçants vivent l'enfer

Publié le par LA REDACTION

Montpellier. Place Salengro dans le quartier cosmopolite de Figuerolles

Montpellier. Place Salengro dans le quartier cosmopolite de Figuerolles

Des commerçants voisins de la place Salengro disent le sentiment d'insécurité grandissant qui les ronge.

 

Un enfer. Rien de moins. “Les commerçants ne peuvent plus travailler !” Mounir Letaief, longtemps patron d'une épicerie-primeur au 26 rue du Faubourg, récemment cédée, toujours engagé dans la vie associative - il préside depuis 2010 aux destinées de Mieux vivre à Figuerolles - se désole d'une insécurité décrite comme galopante.

 

Ou quand Salengro semble rimer avec Chicago. “Moi, monsieur, je ne veux pas risquer ma vie pour 1,50 € ou 3 €.” Solide gaillard, le serveur du bar La Pleine lune avoue craindre “certains clients assis en début de soirée, dès 19 h... On bascule dans un autre monde. C'est quand même grave.”

“On se demande si c'est encore Montpellier, ici...”

Alain Hachemi, propriétaire depuis un an de cette institution figuerolienne, confirme les dires de son employé. “On se demande encore si c'est Montpellier, ici. Je veux vendre. Je vois d'ailleurs un acheteur ce vendredi. Si on ne fait pas affaire, je dépose le bilan. Je me casse.”

Les pouvoirs publics, notamment alertés par courriers, semblent sourds. 

Leïla Khenissi, a découvert un quotidien fait de vols, d'altercations, d'insultes. “Il y a également des bagarres collectives, des règlements de compte entre clans tous les soirs à partir de 18 heures, au moment où on travaille le plus !”

La jeune femme n'oublie évidemment pas la violente agression à coups de couteau contre un trentenaire laissé gisant dans une mare de sang, lundi 5 juin dernier vers 18 h 30, à quelques dizaines de mètres de sa boutique, rue du Faubourg-de-Figuerolles. “Franchement, j'ai déjà porté plainte deux fois pour vol et agression. On m'a notamment dit : “T'es une femme, va te couvrir, sinon tu vas voir...” Ils veulent m'intimider.”

 

Article complet ici: midilibre.fr

 

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article