Nicolas Hulot enchaîne les cadeaux à des intérêts privés

Publié le par LA REDACTION

Nicolas Hulot enchaîne les cadeaux à des intérêts privés

Nicolas Hulot prend doucement sa place dans la galaxie Macron. Il enchaîne les annonces en apparence « vertes » mais qui sont autant de cadeaux à des intérêts privés.

C’est le temps des annonces et de la communication, pour Nicolas Hulot. Derrière l’affaire des néonicotinoïdes, quelques premières décisions plus discrètes commencent à chiffonner et à soulever des questions.

Hulot et les hydrocarbures

Vendredi 23 juin, Nicolas Hulot annonçait son intention de réformer le code minier pour interdire tout nouveau permis d’exploitation d’hydrocarbure. Voilà une nouvelle qui devrait ravir les ennemis de l’hydrocarbure…

Mais, comme le souligne Pascal Marie dans Marianne, la décision est ambiguë, puisqu’elle ne dit rien des nombreux permis d’exploitation non encore utilisés. Le ministre devrait les renouveler. Il y aurait ainsi 130 permis en cours, qui n’ont pas donné lieu au moindre forage, mais qui pourraient y donner lieu malgré l’interdiction nouvelle qui sera édictée.

La grosse blague de l’économie circulaire

Hier, aux 3è assises de l’économie circulaire, Nicolas Hulot a annoncé l’engagement de l’État en faveur de cette noble cause. Bravo!

Il paraît même que l’engagement va commencer par la création d’une véritable filière de recyclage du verre plat. Là encore, bravo! le tri sélectif, et tout et tout.

Le ministre a annoncé qu’un accord était en cours de négociation avec la profession pour porter ce projet. En réalité, la filière de recyclage du verre existe depuis 2013. Elle fut fondée par Lapeyre, Saint-Gobain et Paprec, entreprise spécialisée dans le recyclage.

Avec l’annonce de Hulot, les marchés publics devraient désormais favoriser les fournisseurs qui recyclent, donc, qui donnent du travail à Paprec…

Euh… Paprec, c’est bien l’entreprise dirigée par l’ineffable Petithuguenin qui avait écrit en son temps à tous ses salariés qu’il ne fallait pas voter pour Marine Le Pen, et qui compte aujourd’hui la BPI dans son capital?

Voilà du vrai recyclage…

CODE DE L’ENVIRONNEMENT, ARTICLE L.110-1-1

« La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets, notamment par le réemploi des produits, et, suivant la hiérarchie des modes de traitement des déchets, à une réutilisation, à un recyclage ou, à défaut, à une valorisation des déchets. »

Eric Verhaeghe pour lagauchematuer.fr

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

 

Publié dans Gouvernement

Commenter cet article