«Nique la France» : peut-on être député d'une nation que l'on déteste?

Publié le par LA REDACTION

Capture écran twitter

Capture écran twitter

Danièle Obono, nouvelle députée France insoumise de Paris, a récemment défendu sur une radio nationale le droit de dire «Nique la France» tout en s'interrogeant sur les raisons de dire «Vive la France». Le coup de gueule de Céline Pina.

 

Danièle Obono a du mal à dire «vive la France» mais signe des tribunes pour défendre ceux pour qui «niquer» la France est le summum de la conscience politique. Cette proche du parti des indigènes de la République est de ceux qui, un mois après les massacres de Charlie et de l'hypercacher appelaient, non à combattre le terrorisme et son versant politique, l'islamisme, mais à lutter contre «l'islamophobie et le racisme d'État». Cette proche d'Houria Bouteldja est une de ces figures gauchistes qui n'envisagent les relations humaines que par le prisme de la domination et de la race, tout en se défendant d'être raciste et essentialiste.

 

Là où le bât blesse, c'est que la dame en question vient de se faire élire députée. Elle incarne cette France qu'elle rejette, représente ces Français racistes que nous serions. Or, si la liberté d'expression ne dépend pas de l'intelligence du propos ni du bon goût, le fait d'appartenir à la représentation nationale exige en revanche un minimum de tenue et de cohérence.

Nul ne somme Mme Obono de crier «Vive la France» contrairement à ce qu'écrit Cedric Mathiot dans Libération. Il lui est demandé des comptes sur sa ligne et ses proximités politiques. Être élu, ce n'est pas passer d'insoumis à intouchable. Être élu c'est devoir rendre des comptes.

(...)

Article complet ici: lefigaro.fr

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 23/06/2017 20:25

Que cette Obono sans honneur quitte la République et ses dorures ! Qu'attendez-vous Messieurs Macron et Mélenchon, l'un pour l'éjecter de son siège de députée et l'autre de son parti ! La moralisation de la République, ce n'est pas qu'une question d'emplois fictifs et autres malversations financières, c'est aussi avoir la décence de ne pas cracher sur un pays et son peuple, qui vous offre un travail par surcroît pas trop fatigant et bien payé avec les impôts de ce même peuple. N'en déplaise à M. Corbière, lorsqu'on est censé représenter une partie des électeurs, on se doit d'être respectable et honorable en toutes choses, et, justement, lorsque l'on occupe un certain poste, on n'a plus droit à cette liberté d'expression du simple citoyen, et encore moins cette sorte de liberté d'expression qui fait dire n'importe quelle c........... blessante. On l

Vent d'Est, Vent d'Ouest 23/06/2017 20:30

Par sa défense envers Obono, Môssieur Corbière ne semble pas en saisir les subtiles nuances. Si les études ouvrent les replis de l'intellect elles ne semblent pas ouvrir ceux de l'esprit.