Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Quimper: Des clients et des établissements intimidés durant le ramadan ?

7 Juin 2017, 16:00pm

Publié par LA REDACTION

Quimper: Des clients et des établissements intimidés durant le ramadan ?

Depuis le 26 mai et jusqu’au 24 juin, les musulmans font le Ramadan. A Quimper, de sources confirmées et recoupées, certains clients et établissements seraient intimidés (lorsqu’ils consomment ou servent des boissons, notamment alcoolisées). Explications.

Le ramadan est le neuvième mois du calendrier musulman. Ce calendrier étant lunaire, le mois du ramadan se décale chaque année : en 2016, il s’est étalé du 6 juin au 5 juillet, tandis qu’il se tient cette année du 27 mai au 24 juin. Selon la tradition, l’archange Gabriel est apparu au prophète Mahomet lors de la 27ème nuit du mois de ramadan pour lui révéler le Coran. C’est la « nuit du destin » (Laylat al-Qadr). Afin de célébrer cet événement majeur de l’Islam, le jeûne a été instauré durant ce mois sacré de ramadan la deuxième année de l’Hégire (le calendrier islamique), soit en 624 de l’ère chrétienne.

Durant le mois de ramadan, les musulmans ne doivent pas manger, ni boire, ni avoir de relations sexuelles ou fumer pendant la journée. Ces interdits sont respectés entre la première prière avant l’aube (as-soubh) et la quatrième de la journée (al-maghrib).

A Quimper, les musulmans (essentiellement d’origine turcs et marocaines) seraient pas loin d’un millier – même si l’hypocrisie française, qui n’existe pas dans les pays anglo-saxons, interdit tout recensement ethnique ou religieux – qui se retrouvent pour les plus pratiquants d’entre eux dans deux mosquées (celle de Penhars et à la mosquée turque de la rue de Douarnenez).

Et parmi ces derniers, qui voient leur nombre grandir d’année en année, certains n’acceptent pas que la majorité de la population, qui n’est pas musulmane, ne respecte pas le jeûne du Ramadan. C’est ainsi qu’on nous a rapporté au moins deux cas, dont l’un dans une cité dite « sensible » de la ville (Kermoysan) où les clients d’un établissement auraient été pris à partie par des musulmans pratiquant leur demandant de ne pas boire et de ne pas manger devant eux. Il en va de même avec un patron de restaurant, qui reçoit des appels lui réclamant de fermer son établissement en journée « pour ne pas choquer la communauté ».

« La scène que vous décrivez se passe à Quimper, à une petite échelle, mais des scènes comme celles-là, ont lieu systématiquement dans de nombreux quartiers à forte population musulmane dans toutes les grandes villes de France » nous confie un observateur de « l’islamisation » de la France. « Mais ces musulmans ne font qu’appliquer les règles de leur religion à la lettre, il suffit de voir ce qu’il se passe en cas de non respect du Ramadan dans les pays musulmans ».

En Tunisie quatre tunisiens ont en effet été condamnés la semaine dernière à un mois de prison pour « outrage public à la pudeur » après avoir mangé dans un jardin public en plein ramadan, mois sacré de jeûne musulman. Légalement, selon les pays, les peines sont différentes, mais le socle commun entre tous ces pays musulmans est le même: une répression flagrante des non-jeûneurs, sommés d’être discrets, sous peine d’encourir la flagellation, le bannissement pour les étrangers comme en Arabie Saoudite, la prison allant d’un mois à plusieurs, ainsi que diverses amendes, et ce dans quasiment tous les pays arabes, de Tunisie (sous couvert de l’atteinte à la pudeur) en passant par le Maroc, le Koweit, l’Algérie ou encore l’Egypte, où un texte de loi y est spécialement dédié.
Dans certains de ces pays, ces lois s’appliquent même sur les étrangers comme dans le royaume wahhabite ou au Qatar.

En Algérie, des militants se battent contre ces lois – au risque de se voir eux aussi persécutés judiciairement.

En Europe, les autochtones sont désormais de plus en plus sollicités pour s’adapter aux pratiques liées à la religion musulmane : en 2016, en Angleterre, le calendrier scolaire a été adapté (pour tous) en raison du Ramadan. De nombreuses entreprises profitent par ailleurs de ce mois sacré pour se livrer à un juteux business, tandis que les enseignes de la Grande distribution multiplient les opérations « Ramadan », en faisant notamment la promotion de produits halal (produits parfois contestés y compris par les musulmans) ici ou là.

Si les tendances démographiques actuelles se poursuivent, les musulmans devraient dépasser les chrétiens en nombre dans le monde d’ici 2070. Le nombre de musulmans devrait augmenter de 73 % entre 2010 et 2050, contre 35 % pour les chrétiens, précise une étude menée par le Pew Research Center,

 

breizh-info.com dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

Commenter cet article