Rachida Dati règle ses comptes

Publié le par LA REDACTION

Rachida Dati. Image d'archive.

Rachida Dati. Image d'archive.

Rachida Dati était l'invitée de Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans l'émission Éléments de Langage sur Radio Nova ce vendredi soir. Elle n'a pas hésité à donner son avis bien tranché sur la politique.

À part Nicolas Sarkozy qu'elle ménage, Rachida Dati n'a pas hésité à régler ses comptes avec une bonne partie de la classe politique. Sa principale rivale depuis de longues années, Nathalie Kosciusko-Morizet n'a pas été épargnée, malgré son hospitalisation récente. Elle a déclaré à son sujet quelle “n’a jamais su jouer collectif. La maire du 7e arrondissement de Paris considère qu’il n’y a ni amitié, ni fidélité”. Cette nouvelle déclaration ne devrait pas remonter le moral à la candidate aux législatives, en pleine convalescence.

Déçue du comportement de plusieurs membres de son parti, Rachida Dati va jusqu'à enterrer la direction des Républicains. “Ils ont tous quitté le navire”, affirme-t-elle. Et pour elle, le responsable de ce naufrage est François Fillon. “Le problème avec François Fillon, ce n’est pas qu’il ait embauché sa femme. C'est l’effectivité du travail (...) Il ne fait plus partie de la vie politique française”. Mais elle est malgré tout optimiste quant à l'avenir de son parti. “Les Républicains existent encore. Nous sommes le 1er parti de France en nombre de militants”.

Elle l'est par contre beaucoup moins pour le Parti socialiste. “Les socialistes ont explosé parce qu’ils n’ont plus de militants, plus d’élus, plus d’idées, plus de socles”. Concernant l'affaire qui touche François Bayrou, l'ancienne ministre est claire. “Je pense que Bayrou devrait quitter la présidence du MODEM. C’est trop sensible en tant que Garde des Sceaux”.

valeursactuelles.com

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article