Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Salon-de-Provence : Nouveau scandale islamiste. Que fait Macron ?

8 Juin 2017, 17:00pm

Publié par LA REDACTION

Salon-de-Provence : Nouveau scandale islamiste. Que fait Macron ?

À Salon-de-Provence, dans la 8e circonscription des Bouches-du-Rhône où je suis candidat pour le Front national, un imam tient des prêches islamistes dans sa mosquée dans le quartier des Canourgues. Bien évidemment, aucune menace de fermeture administrative ne plane pour autant sur son édifice. Au contraire, les différentes municipalités ont eu, à tour de rôle, un regard bienveillant. Lors de sa construction en 2008, le maire de l’époque avait octroyé un bail emphytéotique du terrain et un loyer de 1.000 euros pour 1.113 m2.

L’imam de la mosquée de Salon, Rachid Amrouchi, est un islamiste adepte du double discours. Il aime se présenter comme un modéré qui prône le dialogue interreligieux. Me présentant aux législatives, il m’a semblé légitime de m’intéresser aux publications des acteurs de ma circonscription.

Certaines sont assez surprenantes ! Dans le contexte sensible dans lequel nous vivons, je suis très étonné que personne ne s’en soit inquiété. En effet, dans sa mosquée, il a invité, le 3 avril 2016, le prédicateur islamiste Hassan Iquioussen, issu de la mouvance des Frères musulmans et membre de l’Union des organisations islamiques de France, la branche française de cette structure classée terroriste dans plusieurs pays musulmans.

 

Hassan Iquioussen considère les attentats en France comme « de faux problèmes » et nie le génocide arménien. Il compare les anciens musulmans qui critiquent l’islam à des « collaborateurs » qui recevaient « 12 balles dans la tête et le peloton d’exécution » ! La conférence a été organisée par le « Comité de secours et de bienfaisance aux Palestiniens » (CSBP), une association appartenant à la galaxie des islamistes de l’UOIF, classée sur la liste des organisations terroristes par les États-Unis et le Canada. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) avait dénoncé, en 2005, la vente de cassettes « appelant à la mort des juifs et à la guerre sainte » sur un stand du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens, lors de la Rencontre annuelle des musulmans de France, le rassemblement de l’UOIF. Lors d’un prêche de mars 2016, Rachid Amrouchi prétend que « le voile permet à une femme de ne pas être regardée comme un objet, lui redonne sa vraie place ». Et il ajoute que « les gens militent pour que la femme musulmane ressemble à la femme occidentale. Nous avons pour devoir de la ramener vers sa religion. » Les femmes ne portant pas le voile sont donc des objets pour cet imam ? De tels propos sont scandaleux !

 

Pendant ce temps, et alors que notre pays a connu plus de 250 morts ces dernières années à cause du terrorisme islamiste, le gouvernement Macron fait comme si cette question n’existait pas.

 

Antoine Baudino pour bvoltaire.fr
 

 

Commenter cet article