Colère après l’agression à la machette de deux hommes aux Puces de Saint-Ouen

Publié le par LA REDACTION

Colère après l’agression à la machette de deux hommes aux Puces de Saint-Ouen

Deux hommes ont été blessés à l’arme blanche ce dimanche dans le quartier des Puces. Ces agressions soulèvent l’émoi chez les commerçants.

 

Ce dimanche, vers 12 h 30, à Saint-Ouen, deux hommes ont été agressés à l’arme blanche, une machette ou un sabre selon les témoins. Il s’agit d’un jeune homme âgé de 23 ans, habitué des lieux, qui a été blessé d’un coup de lame à la nuque, et d’un commerçant âgé, qui souffre d’une profonde entaille au bras. Les victimes sont désormais hors de danger. Deux agresseurs étaient recherchés par la police.

Cette agression soulève l’émoi et la colère dans ce secteur des Puces, plus populaire que celui des antiquaires, où les biffins disputent l’espace aux étals autorisés. «Les vendeurs à la sauvette, ça a toujours existé ici, explique une ancienne du quartier. Mais ce qui est nouveau, c’est cette violence.» Fin mai, déjà, un homme est mort dans une bagarre, rue des Entrepôts, non loin d’ici.

Parmi les commerçants, la colère gronde : «On est complètement livrés à nous-mêmes ici, estime un restaurateur. Quand la police vient, elle interpelle quelques vendeurs à la sauvette, mais elle ne fait rien contre les pickpockets.» L’une de ses voisines renchérit : «On n’ose rien dire, parce qu’on est insultés et menacés en permanence.» Certains accusent la municipalité : «On ne voit jamais la police municipale.» Antonio, lui, se dit prêt «à venir travailler armé».

En savoir plus sur leparisien.fr

 

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 10/07/2017 15:51

Il est grand temps que les commerçants et le chaland réalisent qu'ils sont seuls face à une racaille sans complexe, et qu'ils doivent être disposés à se défendre dans le même état d'esprit.. Dieu n'a jamais interdit de se défendre s'il y va de votre sécurité !