Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Budget : tout pour les J.O rien pour l’Armée

16 Juillet 2017, 12:00pm

Publié par LA REDACTION

Budget : tout pour les J.O rien pour l’Armée
Hidalgo a décidé, Macron a approuvé. En pleine débâcle des crédits de l’armée, dans une France en guerre, mais seulement de commisération, de Nice à Paris, la Parasitocratie parisienne veut la gabegie de l’organisation des Jeux Olympiques. La machine à sous parée des vertus du sport. L’association de soutien à l’armée française (ASAF), elle, en appelle aux citoyens.

 

Après un dernier budget « insincère », le gouvernement entend opérer une razzia de 10 Mds€ 
 
« Le budget prévisionnel des Jeux se monte à 6,6 Mds€. Les recettes attendues sont de 1,1 Md€ pour la billetterie, 1,1 Md€ pour les sponsors et une subvention de 1,3 Md€ du Comité d’organisation des Jeux olympiques. »
 
Le contribuable paiera
 
« Le compte n’y est pas, il manque 3 milliards €. Pas vraiment une affaire rentable, comme vous pouvez le constater, cher lecteur. En réalité, les JO sont plutôt une calamité pour le pays d’accueil. »
 
Aux premiers rangs des menteurs, la  Parasitocratie parisienne
 
« Les premiers partisans de l’organisation d’un tel événement dans leur ville ont intérêt à sous-estimer les vrais coûts tant que le soutien du public n’est pas acquis. »
 
 
« Mais cela ne dissuade pas la Parasitocratie de s’agiter et de s’auto-féliciter du vote du Comité, qui décidera en juillet entre Paris et Los Angeles pour la première échéance de 2024 » écrit la rédactrice de cet article, Simone Wapler, pour Contrepoints les Libéraux.
 
 
« Nous vivons un moment historique […] Nous voulons les Jeux car ils sont un message d’optimisme pour notre société, et en particulier pour notre jeunesse. (Anne Hidalgo, Maire de Paris, Le Figaro du 12 juillet) »
 
Les contribuables, eux, ne sont pas dupes  « Et pas seulement ceux de Rome, Boston, Hambourg ou Budapest qui ont retiré leur candidature face à l’hostilité du public »  https://www.contrepoints.org/2017/07/15/294844-jeux-olympiques-a-paris-vers-gouffre-financier Par Simone Wapler.

 

L’ASAF (association de soutien à l’armée française) en appelle aux citoyens. Leur défense est en grand danger
 
Urgence
 
Est-il utile de rappeler une fois de plus l’état de paupérisation de notre armée, comme n’ont cessé de le faire les chefs d’état-major des armées lors de leurs auditions devant les commissions de la Défense, relayées par de trop rares journalistes et par des officiers généraux en 2e section que le ministre précédent cherchait à faire taire au nom du devoir de réserve ?
 
« Les armées ont dû abandonner des capacités opérationnelles importantes, en principe temporairement, faute de moyens financiers ; elles sont utilisées depuis des années au-delà des  contrats opérationnels pour lesquels elles sont dimensionnées ; elles usent leur matériel plus vite qu’elles ne peuvent le réparer et ne le modernisent pas aussi vite que la sécurité des hommes, l’efficacité au combat et leur âge l’exigeraient.
L’armée est en situation d’appauvrissement accéléré et, à ce rythme, il ne sera plus possible de maintenir le niveau actuel de nos engagements, ni de reconstituer un ensemble de forces cohérent tant il est long et coûteux de restaurer des capacités militaires perdues, qui combinent souvent haute technologie, savoir faire individuels, entraînement et expérience opérationnelle. »
 
Macron au pied du mur
 
« Dans les mois qui viennent, soit la réserve, les gels, et autres « surgels » sont annulés, un collectif finance les surcoûts des opérations et le budget 2017 est maintenu intégralement comme le demandent formellement les chefs d’état-major, soit les paroles et les gestes du chef des Armées ne sont que de la communication et du théâtre. Dans ce cas, il ne restera plus aux armées, une nouvelle fois trompées et sacrifiées au nom de la répartition des efforts entre les ministères, que de réduire de moitié les moyens  engagés dans les opérations en cours : nombre d’avions déployés au Moyen-Orient dans le cadre de l’opération Chammal, effectifs de Barkhane et de Sentinelle. Elles ne feront alors qu’appliquer le principe de base enseigné dans toutes les écoles militaires : « il n’y a pire indiscipline que de donner un ordre inexécutable ».
 
Dès maintenant, l’ASAF propose aux Français, conscients des risques qui pèsent sur notre armée, de la rejoindre pour exprimer avec plus de force et de détermination, le soutien à nos soldats trop souvent oubliés.
 

 

En savoir plus sur ripostelaique.com

 

 

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Commenter cet article