Casier judiciaire vierge ? Encore un mensonge de Macron !

Publié le par LA REDACTION

L'Assemblée renonce au casier vierge. AFP/FRANCOIS GUILLOT

L'Assemblée renonce au casier vierge. AFP/FRANCOIS GUILLOT

Le changement, c’est maintenant. Tel aurait pu être le slogan d’Emmanuel Macron tant il voulait tout emporter sur son passage. Les vieux politicards et les malhonnêtes devaient tous voler en éclats. Sauf qu’après avoir récupéré des hordes de socialistes et quelques dizaines de Républicains louches, le moment de faire le grand ménage n’est plus venu. Et c’est ainsi que la belle promesse de rendre inéligible toute personne dont le casier judiciaire n’est plus vierge vient de passer à la trappe. La République exemplaire n’est pas vraiment En Marche !

Décidément, la loi de la moralisation de la vie publique est plus difficile à écrire et à adopter qu’il n’y paraît. Il faut dire qu’elle avait été incarnée par un François Bayrou, Garde des Sceaux, mis en examen et toqué des coups de fil musclés aux rédactions de journaux pas assez dithyrambiques à son égard. Vite remplacé par l’effacée Nicole Belloubet, Bayrou aurait dû voir son soi-disant projet de moralisation de la vie politique lui survivre. Que nenni ! Les députés En Marche – aussi mauvais et incapables de respecter les règles élémentaires de l’Assemblée nationale soient-ils – ont décidé de faire de ce texte une coquille bien vide. Ils ne sont pas les fidèles serviteurs de Macron pour rien !

La morale, c’est pour le peuple seulement

C’est ainsi que l’on apprend que les députés sont revenus lundi soir sur l’obligation d’avoir un casier judiciaire vierge (bulletin n°2 précisément) pour pouvoir se présenter à une élection. L’engagement écrit noir sur blanc dans le programme de Macron passe donc à la trappe d’un coup de baguette magique. Et le pire reste à venir. Pour justifier leur lâcheté, les députés LREM expliquent que cette disposition n’aurait certainement pas survécu aux fourches caudines du Conseil constitutionnel. Une justification bien hasardeuse, car aucune jurisprudence dans ce sens existe en la matière. La loi Sapin II qui prévoyait déjà ce dispositif avait bien été annulée par le Conseil d’Etat, mais uniquement parce qu’une obligation de la sorte devait être régie par une loi organique et non une loi ordinaire. Le Conseil d’Etat n’est pas contre a priori et a même rendu un avis en 2012 dans lequel il est dit que la mortalité est une condition importante pour exercer une magistrature.

On l’aura compris, le Conseil d’Etat a bon dos et tous les repris de justice qui ont un siège à l’Assemblée nationale peuvent continuer de dormir tranquillement et de s’engrosser grâce aux impôts des contribuables. Et comme d’habitude, il faut camoufler les traces de cette retraite en rase campagne. Macron est aux abonnés absents et ce sont sbires à l’Assemblée nationale qui doivent finir le sale boulot qu’ils ont commencé. Si avoir un casier judiciaire vierge n’est plus important, il faudra à l’avenir ne pas avoir été condamné à une peine d’inéligibilité. La chose est rare et à la discrétion des juges. Autant dire que tous les magouilleurs ou presque vont pouvoir continuer à exercer leurs talents en jouant avec les deniers publics.

L’opposition de droite ou de gauche s’est montrée peu loquace à ce sujet mis à part quelques individualités comme Nicolas Dupont-Aignant ou Delphine Bathot (les autres seraient-ils aussi soulagés ?). Cet épisode fâcheux est un nouveau signal pour les trop nombreux Français qui ont gobé les promesses d’Emmanuel Macron. L’homme n’a aucune volonté de changer quoi que ce soit. Homme du système monté en épingle pour défendre ce même système, Macron ne fera pas le ménage en politique. Il appliquera juste son plan de liquidation de l’économie et du peuple français. En Marche toute vers une fin assurée !

24heuresactu.com

 

Peuple de France a besoin de votre soutien. Faire un don sur paypal.com                                     

                                             ___________________________

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Gouvernement

Commenter cet article