Des migrants logés dans des anciens hôtels

Publié le par LA REDACTION

Des migrants logés dans des anciens hôtels

La société Adoma, implantée depuis les années cinquante à Toulouse, ouvre cet été trois nouvelles structures pour demandeurs d'asile : à Toulouse, Roques-sur-Garonne et Aurignac. La crise migratoire continue.

 

Les initiatives se multiplient dans les départements d'Occitanie et en particulier en Haute-Garonne où trois structures pour demandeurs d'asile ouvrent en août et septembre. Elles sont au nombre de sept actuellement dans le département, précise la préfecture de région. L'une ouvre dans le quartier du Mirail, l'autre à Roques-sur-Garonne, la troisième à Aurignac, toutes dans des anciens hôtels Accor qui seront transformés pour créer au total 200 places.

Pour faire face à la crise migratoire qui explose depuis 2015, le ministère de l'Intérieur a lancé un marché public remporté en septembre 2016 par Adoma, premier opérateur national pour l'hébergement et l'accompagnement des demandeurs d'asile. L'entreprise pilote déjà trois structures à Toulouse, Saint-Gaudens et Saint-Martory pour près de 180 places. En matière d'asile et d'hébergement, elle gère 192 structures d'accueil en France et est présente à Toulouse «depuis les années cinquante», précise Michel Kessouari, directeur territorial pour la région Occitanie. Au total, plus de 16 794 personnes ont été accueillies en 2016 en France, majoritairement des familles, indique Adoma. En parallèle des centres d'accueil pour demandeurs d'asile (cada) déjà existants, les nouvelles structures d'accueil entrent dans le cadre du dispositif Prahda (programme d'accueil et d'hébergement des demandeurs d'asile).

«Nos structures offrent toutes les conditions de sécurité pour les demandeurs d'asile, nous avons une équipe de professionnels in situ qui assurent un accompagnement social global, ajoute Michel Kessouari : santé, scolarisation des enfants, démarches pour les demandes d'asile. Les pouvoirs publics cherchent des solutions d'hébergement et nous avons proposé de racheter 60 hôtels qui appartenaient au groupe Accor pour créer le plus rapidement possible 8 000 places en France.» Preuve de l'afflux constant des demandeurs d'asile, et notamment des migrants fuyant des pays en guerre, qui reste toutefois difficilement mesurable tant les chiffres diffèrent d'une source à l'autre. En Haute-Garonne, «le nombre de demandeurs d'asile en 2016 était de 1 239», a indiqué laconiquement la préfecture. Bertrand Le Roy, directeur départemental de la cohésion sociale à la préfecture de région, confirme que ces ouvertures «qui vont permettre d'accueillir les personnes dans de meilleures conditions».

En savoir plus sur ladepeche.fr

 

Peuple de France a besoin de votre soutien. Faire un don sur paypal.com

                       ___________________________

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Immigration

Commenter cet article