Incivilités à Mortcerf: exaspéré, le maire demandera aux parents de payer les réparations

Publié le par LA REDACTION

Mairie de Mortcerf

Mairie de Mortcerf

INCIVILITES ... encore.  RAS-LE-BOL

 
Un petit florilège des incivilités de la semaine dernière:
  • des dégradations au cimetière avec des plaques cassées et des fleurs renversées
  • des dégradations à l'ancien bâtiment des douches avec un trou béant dans la toiture
  • les courts de tennis vandalisés
  • les poubelles du manoir renversées dans le parc
  • des jeunes pris en possession d'une carabine et entendus par les gendarmes
  • un touret (voir photo) lancé  rue des Grimoins avec le risque de blesser ou tuer quelqu'un rue du 27 août
Il y a tant de jeunes sur la commune qui ne posent aucun problème mais il y en a d'autres qui empoisonnent la vie du village et pour lesquels j'aimerais que les parents ou responsables légaux prennent leurs responsabilités: des jeunes qui se plaisent à détériorer et à démolir le bien public.
 
- "Quand ils auront fait le city-stade, on ira le casser."
- "Pour réparer, il y a les impôts."
Voilà les exemples de réflexions intelligentes qu'il est possible d'entendre.
 
La mairie dépose systématiquement plainte. Malheureusement c'est souvent contre X car il n'y a pas de preuves. Qui paye les remises en état? Nous tous.
 
Alors OUI, je suis exaspéré d'avoir à se demander tous les jours, que ce soient mes adjoints ou moi-même, quels vont être les dégâts de la nuit? Aussi, plus que jamais, je vous demande, si vous êtes témoins des dégradations, de contacter la gendarmerie. Ainsi la patrouille sera envoyée sur place. 
 
Sachez que je n'hésiterai pas, si des coupables sont clairement mis en cause, à demander aux parents ou responsables légaux, de payer les réparations. 
S'ils sont impactés financièrement, la prise de conscience sera certainement plus rapide.

 

mortcerf.fr

 

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

Publié dans France

Commenter cet article

kanopus 13/07/2017 14:53

Une section de gendarmerie pendant quelques jours, et on "ramasse " tout ce qui bouge,
surtout la nuit bien entendu.
Reconduite à domicile, ainsi les parents sont prévenus, et sanctions à définir en fonction
du coût des préjudices ou dégradations. Tribunal si nécessaire, sans laxisme mais avec
réparation ou aide à la réparation. Enfin, en fonction de l'âge de ces "jeunes", - que font-ils
dehors la nuit, et les parents, pas d'angélisme S.V.P. - le juriste peut aisément trouver une "occupation" collective, voire un service de "socialisation"... militaire ? pourquoi pas !