Quand la France trafique ses comptes publics

Publié le par LA REDACTION

Quand la France trafique ses comptes publics

La vertueuse Cour des Comptes déclare que le budget 2017, présenté par Michel Sapin, était « insincère ». Faut-il se préparer à de nouvelles hausses d’impôt ?

 

Le déficit budgétaire rate son objectif de 2,8% sur lequel la France s’était engagée auprès de l’Union européenne. Il sera de 3,2%. Rater son objectif à 22,5% près, ce n’est pas une broutille.

Ce déficit, c’est aussi l’héritage du vilain Hollande. Avant de partir, Hollande a offert sa tournée à ses potes fonctionnaires au « bar des amis ». Mais il est parti sans payer en laissant la note à son successeur. Pas très gentleman, ça…

En effet, les dépenses de personnel et de fonctionnement de l’État ont bondi : sur quatre mois seulement le relèvement du point d’indice des fonctionnaires nous a déjà coûté 1,33 milliard d’euros. Ça devrait nous faire un petit 3,99 milliards d’euros en fin d’année car même en comptabilité publique 3×4 = 12 et 12 mois = 1 an et 3 x 1,33 = 3,99.

Quand la France trafique ses comptes publics

En attendant, il faut faire avec, comme on dit.

OÙ TROUVER 9 MILLIARDS ? DANS LES IMPÔTS ?

Notre président Macron doit trouver 9 milliards d’euros (et non pas seulement 4 milliards d’euros ou 5 milliards d’euros comme estimé avant l’audit de la Cour des comptes). Même en faisant démanteler par Ségolène Royal ses disgracieux portiques écotaxes qui nous ont coûté 1 milliard d’euros, on est loin du compte…

Certaines mauvaises langues prétendent que tout cela n’est que mise en scène, que la situation ne serait pas si grave. Il s’agit simplement de préparer les esprits à une hausse des impôts à l’automne, époque où les feuilles (d’impôts) tombent.

(...)

Article complet ici: contrepoints.org

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans économie

Commenter cet article