La Macronie, ou le syndrome de l’autruche

Publié le par LA REDACTION

La Macronie, ou le syndrome de l’autruche

Emmanuel Macron a une vision pour la France : "Faire à l’homme enfin un pays digne de lui."

Les amateurs de phrases creuses adorent l’idée. Si de grands mots lancés sous de lourds décors font l’homme providentiel, alors en voilà un ! C’est à Versailles, lundi, que le chef de l’État s’est présenté en défenseur de "la cause de l’homme". Devant les parlementaires réunis en Congrès, il a dit vouloir "faire de notre pays le centre d’un nouveau projet humaniste pour le monde".

Il a prêché une heure et demie, du ton enfiévré et parfois obscur qui a fait son succès lors de la campagne présidentielle. De ce fatras, rien de lisible, hormis des réformes constitutionnelles déjà annoncées (réduction des parlementaires, introduction d’une part de proportionnelle, suppression de la Cour de justice de la République, etc.). "Ce que nous avons à accompagner, c’est une véritable révolution", a expliqué le Guide. Mais bien les Français en ont soupé des logorrhées qui détournent les regards de la dislocation en cours de la nation.

Avec Macron, la tromperie se confirme.

 

Lire l'article complet d'Ivan Rioufol 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Macron

Commenter cet article