La présidence Macron ne sert que les intérêts des milliardaires !

Publié le par LA REDACTION

La présidence Macron ne sert que les intérêts des milliardaires !

Jamais une majorité n’était allée aussi loin, aussi fort et aussi systématiquement en faveur de l’oligarchie.

 

C’est Emmanuel Lévy, de Marianne, qui a fait la synthèse la plus parlante des annonces du gouvernement pour le budget 2018 : 3 milliards d’impôts en moins pour les 3000 foyers les plus riches. En fait, jamais une majorité n’était allée aussi loin, aussi fort et aussi systématiquement en faveur de l’oligarchie, débordant les dits Républicains par la droite. En marche les inégalités !

La taxe d’habitation comme arbre qui cache la forêt

Le procédé est malheureusement assez habile : pour faire passer une multitude de baisses d’impôts pour les plus riches et les multinationales, le gouvernement y glisse quelques mesures qui profitent au plus grand nombre. Mais déjà, sur les 11 milliards de baisse d’impôts, la suppression de la taxe d’habitation n’en couvre que 3, le même montant que la baisse de l’ISF, qui profitera à beaucoup moins… Enfin, le Prélèvement Fiscal Unique (PFU) sur les revenus du capital, à 30%, représente au moins 1,5 milliards de cadeau fiscal, chiffre que l’OFCE estime plutôt à 4 milliards pour un tel taux. Enfin, le taux d’IS, que Hollande avait déjà prévu de faire passer de 33 à 28%, devrait tomber à 25%.

 

Le partage, 8 milliards pour les entreprises et les plus riches et 3 milliards pour la plèbe devrait provoquer un vrai débat alors que dans nos sociétés, les inégalités battent des records, et que les profits des entreprises touchent des plus hauts historiques. Instinctivement, l’Etat devrait agir pour corriger ces déséquilibres, et donc plutôt accentuer la fiscalité sur les grandes entreprises et les plus riches pour donner à tous les autres. Pire encore, comme le note Marianne, l’exemption des revenus de valeurs mobilières sur l’ISF est effarante puisque plus la richesse croît, plus leur part croit (56% pour le 90ème décile, 86% pour le dernier). Bernard Arnault et Liliane Bettancourt comme premiers bénéficiaires du budget 2018 ?

Mais en poussant le raisonnement plus loin, il ne faut pas oublier que 20 milliards de dépenses publiques devraient être coupées l’an prochain. Or, cela n’affectera quasiment pas les multinationales et les plus riches, qui n’en bénéficient que d’une petite part. En réalité, cette coupe pèsera sur les classes moyennes et populaires, d’une double manière. D’abord, elle pèsera sur les fonctionnaires qui devront faire leur travail avec toujours moins de moyens, alors que la situation est déjà préoccupante dans bien des domaines. Et enfin elle pèsera sur tous ceux qui seront privés de ces services publics depuis trop longtemps au régime, et notamment la France périphérique décrite par Guilluy.

Résultat, ce n’est même pas un injuste partage entre la France d’en haut et la France d’en bas, mais en réalité, le budget 2018, c’est déshabiller le service public dont bénéficient la grande majorité des Français pour verser 8 premiers milliards à l’oligarchie, à contre-temps complet des évolutions des dernières décennies. La présidence Macron ne sert que les intérêts des milliardaires.

 

Laurent Herblay pour lagauchematuer.fr

 

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans économie

Commenter cet article