Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Le royal cadeau de Macron à Ségolène

1 Juillet 2017, 14:00pm

Publié par LA REDACTION

Le royal cadeau de Macron à Ségolène

Tous les jours, nous avons droit à une macronerie, encensée par les médias qui n’arrêtent plus de l’admirer. Paris Match, par exemple, qui s’est transformé en hagiographie permanente. Macron et sa femme y ont remplacé, en couverture, nos plus belles stars. Il est formidable, notre Président. Il bouleverse tout. Joue au tennis, au foot, au cycliste. Invite Trump au Bastille Day. Met au pas Merkel (mais si on approfondit la question, c’est plutôt l’inverse, confer le dernier Conseil européen).

Annonce la convocation du Parlement à Versailles pour scier directo le discours de son Premier ministre. Publie sa « photo officielle », où ses yeux bleus photoshopés hypnotisent ses sujets avec un petit sourire qui en dit long sur la façon dont il se moque de nous !

 

Des cerises sur le gâteau, il y en a suffisamment pour faire un clafoutis immangeable. Mais la dernière donne vraiment envie d’éclater de rire : c’est la nomination de Ségolène Royal au poste mirobolant d’ambassadrice des pôles, un truc inventé par Sarkozy pour occuper, en 2009, un oublié de la politique en la personne de Michel Rocard. Une séance de rattrapage pour la malheureuse Ségolène qui va se voir ainsi reine des pôles arctique et antarctique. Un poste éminemment indispensable à la bonne marche de la société française dont le coût n’est rien par rapport à ce qu’il va rapporter en termes d’économie. Royale, Ségolène va pouvoir ainsi organiser la marche des pingouins. Sans rapport avec son ex…

On attend avec intérêt le rapport que ne manquera pas de faire la Cour des comptes sur ce poste d’ambassadeur à temps plein qui ne serait rémunéré « que » 47.000 euros par an, plus 30.000 euros de frais de mission. Plus un beau bureau au Quai d’Orsay, une voiture, des assistants et de lointains voyages pour aller observer la fonte des banquises et la réalité de la transition écologique.

 

Elle aura sûrement à cœur la mise en œuvre de la feuille de route nationale sur l’Arctique préparée par Michel Rocard. « Un document majeur », a confié au Parisien Laurent Mayet, membre éminent de cette « ambassade » : « La priorité des priorités désormais, c’est d’oser afficher des ambitions environnementales très élevées face aux intérêts économiques de certains pays comme la Norvège ou la Russie. » Ségolène, qui avait accompagné en Arctique, l’été dernier, Jean-Louis Étienne, était la femme parfaite pour cette nouvelle responsabilité qui, selon M. Mayet, « réclame beaucoup de patience et de passion », ajoutant que « cette mission est potentiellement dangereuse. Il va tout d’abord falloir qu’elle se positionne dans un service et qu’elle invente sa position. Puis, au niveau diplomatique, elle va devoir promouvoir l’intérêt général au nom de la France sur un sujet que certains pensent réservé aux pays arctiques. »

Et dire qu’ils sont quinze ambassadeurs dits thématiques au Quai d’Orsay…

Floris de Bonneville pour bvoltaire.fr

 

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

Commenter cet article

trublion 03/07/2017 08:30

ce n' est pas ainsi qu' on fera 8 milliards d' économie

croisienLe 01/07/2017 17:33

Entre 2012 et 2018 ma retraite aura augmenté de 2,75% et mon impôt sur le revenu de 65%.
Tout ça pour payer Madame Royal. On nous prend pour des cons.

Vent d'Est, Vent d'Ouest 02/07/2017 19:49

Rectificatif : 15 % de Français, si l'on tient compte des plus de 51 % d'abstentionnistes. CQFD

Vent d'Est, Vent d'Ouest 02/07/2017 19:45

Pour payer Mme Royal, plus tous les incompétents récemment aux postes de ministres de toutes sortes, et en premier chef les frais de communication de Jupiter himself, soit un autre incompétent en gestion de la France comme il l'avait déjà prouvé sous Hollande. J'espère que vous n'avez pas voté pour celui qui marche sur les eaux sans en avoir ni la carrure ni l'envergure et encore moins la Majesté de Celui dont il a usurpé l'identité avec la complicité des media dont il vient de mettre à la porte certains journalistes qui, pour la plupart d'entre eux, avait pourtant vendu le produit pendant les présidentielles. Aucune reconnaissance du ventre de la part de celui qui a été élu par environ 15 % de ceux qui ne se sont pas abstenus au vote, si l'on considère que plus de 51 % des Français ne se sont pas déplacés aux urnes aux dernières présidentielles.