Les Lilas-Bagnolet: Les clandestins réclament « un toit et des papiers »

Publié le par LA REDACTION

 Manifestation samedi 9 juillet. LP/Gwenael BOURDON

Manifestation samedi 9 juillet. LP/Gwenael BOURDON

Sans-papiers, plusieurs dizaines d’immigrés d’Afrique de l’Ouest expulsés de leur dernier squat ont manifesté ce samedi dans la rue.

 

Devant les locaux murés du 72, rue Alazard, à Bagnolet, le cortège s’arrête quelques instants. « Nous ne voulons pas squatter toute notre vie, les autorités peuvent changer cette situation ! », clame un porte-parole dans son mégaphone.

Il y a un peu plus d’une semaine, 100 à 200 sans-papiers ont été expulsés des locaux qu’ils occupaient depuis plus de deux ans. Ce samedi, ils ont manifesté des Lilas à Montreuil, réclamant « un toit et des papiers », avec le soutien de quelques élus (PC et Parti de gauche) de Bagnolet, et de militants politiques et associatifs.

En savoir plus sur leparisien.fr

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France, Immigration

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 09/07/2017 14:59

Donnons-leur ce qu'ils demandent et chez eux, dans leur pays d'origine et que leurs gouvernements respectifs prennent leurs responsabilités. Bye, bye, au plaisir de ne jamais vous revoir ! Ils commencent à nous suer sévère, ces clandestins qui veulent tout, obtiennent tout, la bouche ouverte, et sans réciprocité ! Tiens, c'est curieux, je ne vois aucune des femmes de leurs pays, la blonde parmi cette foule d'hommes doit être une représentante d'une ONG quelconque qui bave sur les policiers et nie les faits, tout en profitant des subventions publiques, c'est-à-dire profitant de l'argent durement gagné par les Sans-Dents bien plus nombreux que les riches.