Macron: Celui qui n’est RIEN mais qui se croit TOUT

Publié le par LA REDACTION

Macron: Celui qui n’est RIEN mais qui se croit TOUT

Quel mépris ouvertement affiché à l’égard des Français. Après les sans-dents, les illettrés, les alcooliques et le tabagisme, les costards, et son ironie sur les Kwassa-Kwassa, les « larmoyants » d’handicapés, au tour des « gens qui ne sont rien » !

« Dans une gare vous croisez des gens qui réussissent et d’autres qui ne sont rien », lors de l’inauguration de la Station F, incubateur pour start-up fondé par Niel, dans une gare, justement. Des gens qui ne sont rien, il en a croisé lors de l’inauguration de la ligne TGVAtlantique, et leur a même serré les mains, bonjour, Moi c’est Jupiter. Fort de son « intelligence », en déplacement au Mali, Macreux 1er a également traité les terroristes de « gens qui ne sont rien » l’avorton totalement cinglé ! Il met au même niveau des Français qui traversent une gare et qui, selon « sa pensée complexe jupitérienne », n’ont pas « réussi » dans la vie et des terroristes d’Al-Qaïda kidnappeurs, tortionnaires et meurtriers ? Pour lui, « ces gens ne sont rien » mais jusqu’à preuve du contraire ils nous tiennent tête depuis des années et ces gens qui ne sont RIEN tuent des personnes ! Quel discernement d’un « intelligent », rien de mieux pour les provoquer ! Quelle intelligence dans la verve, quelle profondeur dans la pensée ! Un rapprochement et un mélange des genres que chacun appréciera à sa juste médiocrité… Nous comprenons qu’il préfère l’image à la parole SANS que personne ne lui pose de questions !

Versailles, show narcissique soporifique, pompeux et incantatoire à la gloire de Macreux 1er.  Un « président » en majesté, encore et toujours qui se veut impériale : l’image et le symbole. Nouvelle étape, le franchissement d’un seuil dans la dimension pharaonique de la monarchie présidentielle, qui n’est que culte de la personnalité d’un mégalomaniaque à la dangereuse dérive autocratique ! Interminable pluie de truismes à Versailles. Bonapartisme surjoué, européisme bêlant, ennui mortel. Un égrenage de bons sentiments et d’emballages mièvres dans le flou « artistique », tout et le contraire de tout. Trop de mises en scène, trop d’arrogance, Macreux 1er en fait trop et au bout de deux mois, sa com’, c’est l’overdose ! Niveau rédactionnel de chambre de commerce, pensée politique aussi désuète que lunaire, serait-ce un discours écrit par Sylvain Fort qui « pense printemps » ? Après le Roi Soleil, non Sommeil, au tour du valet, Philippe le « répétiteur » devant l’AN, pour annoncer quoi ? CSG, impôts locaux, taxe carbone vont bondir, tandis que les baisses prévues par le candidat MacrHollande sont repoussées ! Le hollandisme économique, que l’on croyait sorti de l’Histoire par la petite porte, est en train de faire son grand retour par la fenêtre ! La conséquence de cette politique est connue : la manœuvre avait entravé à la fois l’offre et la demande, cassé la croissance, et empêché ainsi que notre pays ne tire parti d’un environnement international plutôt favorable… Rebelote !

 

D’une voix mal assurée, il a dressé un catalogue indigeste de mesures. Le compteur des taxes est En Marche en revanche ceux de l’exonération et de la baisse sont à l’arrêt, sans se soucier un instant de hiérarchiser les priorités de son gouvernement, ni de fixer un cap précis à son action. Carton rouge pour les économies, il n’y en aura pas ! Où vont les priorités du gouvernement ? Quels sont ses objectifs en termes de réduction de la dépense ou de croissance ? Etc. Philippe laisse derrière lui plus d’interrogations qu’il n’apporte de réponses. Quelle confiance après un discours aussi dépourvu de perspectives et peu convaincant ? En revanche tout ce qu’ils peuvent augmenter, c’est maintenant, et pour le reste, repoussé aux calendes grecques, conclusion : comme pour François-La-Faillite en 2012, le télévangéliste thaumaturge a été élu grâce à des promesses mensongères. Rien n’avait été budgété et en plus il a feint de découvrir l’ardoise laissée par le gouvernement précédent alors que pendant cinq il a été aux côtés de Cré-Teint 1er… ah c’était bien « les arbres et les fleurs, mes frères et mes soeurs… » ! D’ailleurs pour vous éviter de réfléchir l’agence de com’ d’En Mégalomanie continue dans les images, un gamin qui fait joujou : basket, tennis, vélo, TGV, camion militaire, avion, sous-marin. Comme les Français sont des « illettrés » ils ont voté Macreux 1er sans n’avoir rien lu, c’est gens qui ne sont RIEN, n’ont donc rien compris. Salariés, retraités, chômeurs, propriétaires…. La douloureuse vous attend avec le flou en embuscade à quelques exceptions près ! En attendant les propagandistes de la Macronie en extase, se répandent sur tous les plateaux et dans les journaux afin de nous annoncer leur bonne nouvelle : Saint-Macron est parmi nous, ils oublient juste de vous informer qu’il vous conchie, mot que Macron adore utiliser ! Nous avons droit à des félicitations dithyrambiques de la caste médiatique vis-à-vis du discours du « divin » ça dégouline, LePoint : « il a saisi non pas « la », mais « les » réalités du pays et se veut le président de tous les Français ! ». Ah oui, que penser de Macreux 1er, pour qui l’opposition = « vice et déni de réalité » et « inutilité » ? Rien que ça, à moins, qu’il se soit cru devant son miroir !

Vice ? Pourquoi pas péché ? L’opposition est politique et non pas simplement morale. Étrange conception du débat politique… Donc, il ne faudrait avoir qu’une vision, la sienne, sinon il considère cela comme de « faux procès ». Les courants d’idées ne sont pas démocrates, alors ? Bande de gueux. Tous les amendements déposés par l’opposition, exemple sur la prolongation de l’état d’urgence ont été rejetés, comme ceux pour la Loi Travail, allez hop poubelle !

Le déni de réalité c’est de penser que les Français adhèrent majoritairement à son programme, ses idées, et surtout qu’ils ne comprennent pas ce qu’il se trame. Heureusement notre Président bien-aimé est là pour regarder la réalité en face et dire ce qu’il voit à ceux qui ne sont RIEN !

En résumé : soit vous êtes pour le progrès sauce MacrHollande, soit vous propagez des « fake news » de manière vicieuse, aveugle et inutile. Voilà comment il traite l’opposition dans un pays comme la France, il a pris des cours chez Erdogan ! Il croit détenir la vérité le « Zupiter » en carton. Mais vouloir faire croire en plus que c’est pour le bien de tous, est une insulte pour toute personne modérément intelligente. Un cinglé ce type ! En Mégalomanie va recruter rédacteurs et vidéastes pour « se constituer comme un média », « c’est pas cher, c’est L’État qui paie », aura donc son propre organe de propagande alors que nous sommes déjà quotidiennement abreuvés de sa com’ du matin au soir, que disait-il concernant Poutine ? Ah oui, blablabla…#Macreux 1er se prend pour Kim-Jong-un !

Nous entrons dans un univers orwellien où la vérité c’est le mensonge ! Le culte de la personnalité est l’apanage de toute dictature qui se respecte…

Le macronisme ? Un charlatanisme de prédicateur «prêchi-prêcha» épuisant, « sa pensée est trop complexe » pour le p’tit français « en même temps », il a compris qu’il s’était bien fait enfumer, mais trop tard ! Dans le Macron tout est bidon, mais il pense déjà à sa réélection !


Nanouche pour lagauchematuer.fr

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Macron

Commenter cet article

Pauline Sacré 10/07/2017 10:34

https://www.facebook.com/ResistanceAntiMacron/

Vent d'Est, Vent d'Ouest 10/07/2017 12:20

@ Pauline Sacré : Désolée, je n'ai pas Fesse d' Bouc. Et je ne m'y inscrirai jamais. Il est en train de bloquer, voire supprimer, des comptes sur ordre de la bienpensance et de la pensée unique. Merci quand même.

Vent d'Est, Vent d'Ouest 09/07/2017 11:51

Il y a des gens qui vivent très bien de ceux qui ne sont rien. À dégager ! Quand on traite les autres de rien tout en vivant sur leur dos, c'est que l'on doit se sentir RIEN. Je préfère m'abstenir de pousser plus loin ma réflexion car je risquerais de tomber dans la grossièreté, même si c'est exactement ce qu'est Jupiter himself dans sa psyché intime.