Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Peuple de France - Toute l'actualité politique en France

Plan migrants : 12 500 nouvelles places pour les demandeurs d’asile et les réfugiés

13 Juillet 2017, 16:00pm

Publié par LA REDACTION

Plan migrants : 12 500 nouvelles places pour les demandeurs d’asile et les réfugiés

Édouard Philippe a dévoilé le mercredi 12 juillet à Paris le contenu d’un plan dédié à l’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés. Outre la création de 12 500 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile et les réfugiés, c’est le délai de traitement des procédures d’asile qui serait diminué.
En contrepartie, les renvois des déboutés du droit d’asile seraient augmentés.

« Réduire considérablement les délais de procédure de demande »

L’ambition affichée d’Édouard Philippe est claire : « Réduire considérablement les délais de procédure de demande ». En chiffres, cela correspond à un passage de la durée de traitement de 14 mois aujourd’hui à 6 mois d’ici 2018.
Une réduction impressionnante des délais qui serait obtenue par la réduction des démarches auprès de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Délais d’enregistrement, de convocation à l’entretien et de traitement des dossiers…. Autant de points pour lesquels l’Ofpra devra améliorer son fonctionnement. L’objectif : en finir avec l’instruction en 2 mois au lieu de 5 aujourd’hui.
Ces 4 mois gagnés sur les 10 annoncés seraient obtenus grâce à l’augmentation des moyens pour l’Ofpra.
C’est aussi par le biais d’une augmentation des moyens de la cour d’appel et des guichets dédiés en préfecture que la réduction des délais serait financée.

Des logements et un délégué interministériel

12 500 places d’hébergement seront dédiées aux migrants d’ici à 2019. Il s’agit d’un effort au long cours puisque 7 500 places seront créées rien qu’en 2018 et 2019. Avant cela, le calendrier est flou. Edouard Philippe a prévu d’augmenter les capacités d’hébergement provisoire à hauteur de 5 000 créations de places.

De plus, Edouard Philippe a annoncé la nomination prochaine d’un délégué interministériel à l’intégration des réfugiés. Enfin, « un conseil interministériel sur l’intégration se réunira d’ici fin 2017 ».

Les migrants déboutés, reconduits à la frontière ?

Édouard Philippe l’a affirmé, les reconduites à la frontière en cas de refus du droit d’asile par l’administration française seront « systématiques ». Une affirmation qui ne manque pas d’étonner alors que la crise migratoire des deux dernières années a provoqué une hausse sensible des demandes d’asile et que les renvois à la frontière ont diminué sous François Hollande

NF pour breizh-info.com

 

 

 

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

Commenter cet article