PMA: « On manipule le peuple, on détruit la cellule familiale et on « chosifie » l’être humain »

Publié le par LA REDACTION

PMA: « On manipule le peuple, on détruit la cellule familiale et on « chosifie » l’être humain »

Nous avait-on assez dit, à nous, militants obtus de la Manif pour tous, sous le précédent quinquennat, qu’il n’était pas question que le gouvernement cède aux revendications les plus extrémistes du lobby LGBT, et que, jamais, au grand jamais, la PMA, ni la GPA ne seraient légalisées par les parfaits humanistes qui nous gouvernent ?

Malheureusement, nous commençons à avoir une petite expérience de la tactique du voleur chinois appliquée par la Subversion depuis des décennies.

Pour prendre un autre exemple « sociétal », voici 40 ans, la France dépénalisait, à titre expérimental, l’avortement – tout en maintenant qu’il s’agissait d’un crime et en prohibant toute propagande en sa faveur.

Quelques années après, l’avortement était définitivement légalisé. Puis, il fut remboursé par la Sécurité sociale, avant d‘être « constitutionnalisé ». Et, désormais, c’est le fait de s’opposer à l’avortement qui peut être poursuivi par la loi.

Mais, ce n’est pas le seul domaine où, « petit pas » par « petit pas », la gauche révolutionnaire a radicalement changé la société.

Songeons, par exemple, que l’impôt progressif sur le revenu ne fut légalisé qu’il y a un siècle – et, à l’époque, plafonné à 2 % des revenus et avec une déclaration de revenus facultative.

Aujourd’hui, alors que le taux marginal atteint le chiffre pharaonique de 45 %, plus aucun parti n’entend revenir sur cet impôt funeste qui, non seulement est spoliateur, non seulement impose une vision égalitariste de la société, mais encore a créé une véritable inquisition fiscale.
Bref, nous n’étions pas dupes.

Nous savions bien que, de même que nous étions passés en 10 ans du Pacs au « mariage », nous allions passer en quelques années de la loi Taubira à la prétendue « PMA pour toutes » – en attendant la « GPA pour tous ».

Les réalités sordides qui se cachent derrière ces termes poétiques n’ont pas l’air de traumatiser ces prétendus humanistes qui n’ont qu’un objectif : détruire l’humanité, pour la remodeler à leur manière, comme tous les totalitaires.

Comme de juste, « l’avancée » nous est présentée comme une « évidence ».

Le Comité consultatif national d’éthique – entièrement modifié par Hollande, précisément pour cet objectif – a rendu l’avis qu’on lui avait demandé.

Personne ne lira ledit avis.

Mais ceux qui le feront constateront que, même pour ces personnes choisies tout exprès, cela ne va pas de soi. Pas moins de 11 membres du CCNE (sur 39 !) ont tenu à faire connaître leur position divergente.

Mais peu importe. Comme personne ne lit ce genre de documents, on peut laisser croire, comme tous les médias bien-pensants, que « la porte est ouverte » pour une législation « plus humaine ».

La deuxième étape fut la « validation » par les sondages – comme toujours. Si l’on en croit les gazettes, 61 % des Français sont favorables à la « PMA pour toutes ». Mais, tout dépend de la façon dont on pose la question. Ces 61 % répondaient aux questions de l’Inter LGBT sur la « PMA pour toutes ». Aux questions posées par la Manif pour tous, 77 % des Français ont répondu qu’ils étaient hostiles à la « PMA sans père ». Mais ces chiffres-là seront soigneusement occultés.

Voilà comment on manipule le peuple, on détruit la cellule familiale et on « chosifie » l’être humain – le tout, naturellement, au nom du peuple, de la famille et de l’humanisme !

Eh bien, comme en 2013, le gouvernement de M. Macron, va diviser la France – et nous résisterons, dans la rue, au Parlement et ailleurs, à ces velléités totalitaires de remodeler l’être humain et la cellule familiale !

Guillaume de Thieulloy pour les4verites.com

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article