Pour Laetitia Avia, être députée autorise à mordre un chauffeur de taxi

Publié le par LA REDACTION

 Laetitia Avia. Elle est députée LREM de la 8e circonscription de Paris.

Laetitia Avia. Elle est députée LREM de la 8e circonscription de Paris.

Laëtitia Avia, n’a pas sa langue dans la poche. « Les lèvres peuvent sourire, elles peuvent dire et au-delà, et en cas de besoin, il y a les dents » dit le père Henri Boulad.  Et si j’en juge par son sourire, Madame la Députée a une solide dentition !

Les policiers municipaux de Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, ont été appelés sur les lieux d’une altercation entre un conducteur de taxi et sa cliente, vendredi 23 juin, vers 23 h 30. À l’arrivée des policiers sur place, « la cliente du taxi, sur un ton condescendant, nous annonce verbalement son identité ainsi que sa qualité de parlementaire », expliquent les policiers (source)

Finalement, « après 45 minutes de négociations », la députée a accepté de régler la course. Accompagnés au commissariat, les deux querelleurs ont porté plainte l’un contre l’autre. La jeune députée « pour séquestration » et son chauffeur « pour coups et blessures ».

 

Elle n’avait pas 12€ à donner. Pas la moindre pièce. Comme beaucoup d’ailleurs, elle paie par Carte Bleue. Elle n’a pas encore pris l’habitude de régler en liquide ces petits besoins.

Pour mémoire, Madame Avia Laëtitia va toucher une somme rondelette :

Depuis le 1er février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

– indemnité de base : 5 599,80 € ;

– indemnité de résidence (3 %) : 167,99 € ;

– indemnité de fonction (25 % du total) : 1 441,95 €.

Soit brut mensuel, 7.209,74 €.

A cela s’ajoutera une indemnité représentative de frais de mandat de 5 840 € soit la coquette somme de 13 049,74€ !

Elle aura en plus des facilités de circulation. En outre, l’Assemblée nationale fait appel aux taxis parisiens lorsque le parc n’est pas en mesure de répondre à toutes les demandes des députés. Les frais afférents aux déplacements en taxis effectués par les députés dans Paris et les trois départements de la première couronne parisienne ou à destination des aéroports parisiens et directement nécessités par l’exercice de leur mandat parlementaire sont remboursés dans la limite d’un plafond annuel, sur présentation des justificatifs de dépenses. Ce plafond est de 2 750 €. (Source) Ce qui lui fera 230 voyages gratuits en taxi.

Il est clair, que si elle avait pris son taxi le mois prochain, elle aurait pu régler en liquide ce pauvre homme. Là, en tant que pauvre avocate, sans le sous, dans une quasi misère, sauvée par Macron, elle était condamnée à montrer les dents en permanence. Grandeur et misère de ces députés nouveaux, arrivistes, opportunistes, aux dents longues.

Gérard Brazon pour ripostelaique.com

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 07/07/2017 19:27

Elle n'a pas sa langue dans sa poche, ses dents non plus, visiblement ! Ni ses neurones qui ont dû prendre des vacances.