Quand L’Abbé Pierre voulait restreindre l’immigration et expulser les indésirables

Publié le par LA REDACTION

L’Abbé Pierre

L’Abbé Pierre

C’est à la veille d’une réunion portant sur le futur du squat de la Porterie que Stéphane Martin, directeur de l’antenne rennaise de la Fondation Abbé Pierre a pris la parole dans Ouest-France. Défendant le droit de tous à un toit, il a rappelé que tous les migrants devaient être accueillis par l’état et la métropole rennaise.

« L’accueil des réfugiés et migrants doit être inconditionnel »

« L’accueil des réfugiés et migrants doit être inconditionnel », a-t-il notamment déclaré. « On ne peut pas et on ne doit pas dire que telle personne, parce qu’elle a telle nationalité, pourra accéder à une place d’hébergement » a conclu Stéphane Martin.

Des déclarations dans la droite ligne de celles de toutes les associations œuvrant à l’accueil des migrants.
Pourtant, la personne qui a donné son nom à la fondation, l’Abbé Pierre lui-même, sans remettre en cause le droit à l’hébergement, avait longtemps défendu des positions troublantes sur l’immigration. L’accueil inconditionnel de tous les étrangers ne semblait pas être un principe qui lui était cher.

L’Abbé Pierre voulait restreindre l’immigration et expulser les indésirables

 

 

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Quand L’Abbé Pierre voulait restreindre l’immigration et expulser les indésirables

Ainsi, dans la profession de foi de l’Abbé Pierre, un temps député de la Nation française sous l’étiquette « Mouvement Républicain Populaire » et engagé pendant 5 ans auprès de ce parti , figure un item qui ferait aujourd’hui de l’éminent humaniste un membre de l’extrême droite radicale :

Quand L’Abbé Pierre voulait restreindre l’immigration et expulser les indésirables

« Famille. – Nos candidats totalisent vingt enfants. Parti de la famille, le M.R.P. saura mieux que quiconque se pencher sur les problèmes de la vie. Seul, notre parti réclame le vote familial. Aide plus complète aux jeunes ménages. – Assistance aux femmes en couches et congé supplémentaire à chaque naissance au foyer d’un salarié. – Extension du prêt au mariage (projet R. Prigent). – Immigration étroitement filtrée. – Expulsion immédiate des immigrés indésirables. »

Nous avons souhaité interroger Stéphane Martin pour que celui-ci nous explique cet énorme décalage entre cette volonté d’accueillir tous les migrants sans conditions et les engagements politiques clairs de celui qui a donné son nom à sa fondation.
Injoignable par téléphone, il n’a pas répondu à nos sollicitations par mail.

NF pour breizh-info.com

Crédit photos : Studio Harcourt [CC BY 3.0] / Captures d’écran du site de l’Assemblée nationale
[cc] Breizh-info.com

 

Publié dans France, Immigration

Commenter cet article