Une députée LREM, musulmane pratiquante, pose voilée sur le site de l’Assemblée

Publié le par LA REDACTION

Ramlati Ali. Capture d'écran du site de l'Assemblée nationale

Ramlati Ali. Capture d'écran du site de l'Assemblée nationale

Ramlati Ali est élue de la 1ère circonscription de Mayotte.

La députée de la 1ère circonscription de Mayotte, Ramlati Ali, élue avec seulement 54 voix d’avance après recomptage, porte un voile islamique sur la photo publiée sur le site officiel de l’Assemblée nationale. Une première. La représentante du mouvement présidentiel d'Emmanuel Macron est d’ailleurs la première femme mahoraise à y siéger.

 

L'interdiction du port de signes religieux est circonscrite aux fonctionnaires, pas aux députés, ont souligné les services de l'Assemblée, pour qui le cliché ne pose aucun problème juridique. Contactée par L'Express, Ramlati Ali a précisé qu'elle n'avait pas l'intention de porter le voile à l'Assemblée au cours de la législature : “La question ne se pose pas. Nous sommes dans un pays laïque.” Si elle a posé avec son voile, c'est parce que “c'était Ramadan”, explique cette “musulmane pratiquante”.

En 2012, avant le vote de la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, la socialiste avait provoqué une polémique en affirmant dans sa profession de foi qu'elle réclamerait la “non-application” du mariage gay à Mayotte car “le mode de vie de la population mahoraise est à l'opposé des valeurs défendues par cette proposition”.

Nommée chevalier de la Légion d'honneur l’année dernière, elle est aussi connue pour avoir été en 1996 la première femme médecin du centre hospitalier de Mayotte, 101ème département français où 95% de la population est musulmane. La députée de 56 ans est aujourd’hui membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation.

valeursactuelles.com

 

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

 

Publié dans France

Commenter cet article