Reculade: L’Assemblée nationale renonce à exiger un casier judiciaire vierge pour tous les élus

Publié le par LA REDACTION

Nicole Belloubet, ministre de la Justice.

Nicole Belloubet, ministre de la Justice.

L’Assemblée recule sur le casier judiciaire vierge

 

L’Assemblée a donné son feu vert lundi soir à l’introduction de nouvelles sanctions en cas d’atteinte à la probité pour les élus, tout en revenant sur l’obligation d’un casier judiciaire vierge qui comportait un "risque d’inconstitutionnalité", selon le gouvernement.

Paula Forteza (REM) a expliqué que les élus de son groupe, avaient "écouté toutes les forces politiques et les associations", ainsi que la garde des Sceaux, la rapporteure et les experts constitutionnalistes qui ont prévenu des "risques importants" d’inconstitutionnalité. 

Plusieurs élus ont déploré un "recul" du gouvernement sur le casier vierge, à l’instar de Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, Delphine Batho (Nouvelle Gauche) ou le LR Philippe Gosselin qui a regretté une "reculade" sur "un engagement clair, ferme du président de la République". 

En savoir plus sur sudouest.fr

 

 

Peuple de France a besoin de votre soutien. Faire un don sur paypal.com

                                                ___________________________

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Gouvernement

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 25/07/2017 12:14

Il faut avouer que l'examen des casiers judiciaires pourrait aboutir à ce le nombre des élus soit drastiquement réduit, quels que soient les partis concernés et en premier chef ceux du gouvernement. Le courage politique n'a jamais été la force des gouvernement successifs depuis près de 40 ans, dans quelque domaine que ce soit ; en revanche, la politique de l'autruche a, elle, toujours été un sport gouvernemental, épithète utilisée à dessein pour la différencier de "national", pour ceux qui ne l'auront pas compris. On biaise, laissant ainsi une porte ouverte à toutes les possibilités d'excuse, tout en se prévalant d'une sévérité de recrutement en cas de mise en cause. Donc, aucun étonnement devant une telle reculade.