Seul un quart des Français convaincu par les discours d’Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe

Publié le par LA REDACTION

Seul un quart des Français convaincu par les discours d’Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe

Un sondage publié mercredi indique que les discours d’Emmanuel Macron devant le Congrès et d’Edouard Philippe face à l’Assemblée n’ont convaincu qu’un Français sur quatre.

 

L’état de grâce est-il déjà terminé pour Emmanuel Macron et son équipe ? Il est certainement trop tôt pour le dire, mais un sondage Harris Interactive publié ce mercredi pour RMC et Atlantico, indique que seulement un quart des Français interrogés se sont montrés convaincus par les discours du président de la République et de son Premier ministre Edouard Philippe.

Dans le détail, 26% des personnes questionnées par l’enquête d’opinion se sont déclarées convaincus par les annonces d’Emmanuel Macron au Congrès lundi, quand 42% ne le sont pas et 32% ont préféré ne pas se prononcer.

Pour Edouard Philippe et son discours de politique générale à l’Assemblée nationale mardi, 27% des interrogés l’ont jugé convaincant, contre 41% ont estimé le contraire et 32% ne se sont pas prononcés.

Article complet ici: lci.fr

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans Sondage

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 05/07/2017 14:51

Un quart de benêts, en somme. C'est encore trop.

kanopus 05/07/2017 14:24

Mal élu, ancien ministre socialiste ayant largement contribué à la débâcle du
précédent quinquennat, il "hérite" de ses incuries, parle pour ne rien dire de plus que
rabâché durant des mois, report de l'action, pénalise de surcroît beaucoup plus les
français, les entreprises, etc., et il faudrait de bons sondages ? Impossible !
Sans oublier le "coup" de la déstabilisation de la droite, donc du 1er ministre et d'un
certain nombre de députés affidés à groupe et à une cause qui n'est plus la leur. On
peut donc comprendre l'amertume, due à la véritable trahison d'un certain nombre
d'élus de droite et du centre, ressentie par les électeurs qui n'ont pas souhaité
s'exprimer... La minorité a élu une illégitimité. C'est ça la démocratie en France !
De ce fait nous boirons le calice jusqu'à la lie, voire l'hallali - sans aucune référence
à une homophonie possible -.