Un an après l’égorgement du Père Hamel, l’aveuglement est toujours de mise

Publié le par LA REDACTION

Un an après l’égorgement du Père Hamel, l’aveuglement est toujours de mise

Cette journée de commémorations, un an après l’égorgement du Père Hamel dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray alors qu’il y célébrait la messe, a confirmé qu’aucune leçon n’a été tirée de ce crime abominable délibérément antichrétien.

Toute la journée, à Saint-Etienne du Rouvray comme à l’Assemblée nationale et sur les plateaux de télévision, il n’aura été question que du fameux « vivre ensemble ».

 

Devant l’église, le président de la République, accompagné de Roselyne Hamel, la sœur du prêtre, de Mgr Lebrun, de l’ancien et du nouveau maire de Saint-Etienne-du-Rouvray, a dévoilé une stèle « républicaine pour la paix et la liberté  » de 2,5 mètres de diamètre, comportant des articles de la déclaration universelle des droits de l’Homme et la mention « Les Stéphanais unis dans l’espoir et la paix« . Un monument athée et pacifiste pour commémorer l’assassinat d’un prêtre dans son église…

Quelle est donc cette société masochiste ? Dans la France fille aînée de l’Eglise, un prêtre est égorgé devant son autel en pleine célébration de la messe par un barbare issu de l’immigration et se revendiquant de l’islam. Et la commémoration de sa mort est transformée en ode au multiculturalisme !

Nous avons longtemps cherché une quelconque autorité se saisissant de ce triste anniversaire pour rappeler que la gravité de cet acte doit nous obliger à en tirer des conclusions, notamment pour mettre fin à cette immigration massive. Rien.

medias-presse.info

 

 

Peuple de France a besoin de votre soutien. Faire un don sur paypal.com

                                                ___________________________

Vous n'avez pas encore l'application Peuple de France ? Téléchargez-la gratuitement dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article