Valence : le ras-le-bol du maire après l’installation de caravanes de gens du voyage

Publié le par LA REDACTION

Caravanes de gens du voyage. Illustration.

Caravanes de gens du voyage. Illustration.

À Valence, le président de l’agglomération Nicolas Daragon a saisi le Préfet de la Drôme ʺen vue d’expulser les occupantsʺ des près de 200 caravanes de gens du voyage installées illégalement, rapporte le Dauphiné libéré.

L’installation de trop. À Valence, près de 200 caravanes de gens du voyage se sont installées dans deux stades alors même que ʺ les services de Valence Romans Agglo les attendaient sur l’aire de grand passage la semaine prochaine et leur avait signifié qu’elle était au complet cette semaine ʺ, a expliqué le maire Les Républicains et président de l’agglomération Nicolas Daragon au Dauphiné libéré. En réaction, il a décidé de saisir  le Préfet de la Drôme ʺ en vue d’expulser les occupants ʺ.

 

"Ni la Ville ni les contribuables valentinois n’ont vocation à payer l’eau, l’électricité et les dégradations du domaine public que l’installation de gens du voyage engendre"

 

ʺ Cette occupation illégale prive les sportifs de toute activité et nuit fortement à la qualité de vie des riverains. Ni la Ville ni les contribuables valentinois n’ont vocation à payer l’eau, l’électricité et les dégradations du domaine public que l’installation de gens du voyage engendre. Nous avons spécialement aménagé des aires d’accueil et tous les groupes doivent se plier aux règles de la République ! Nous ne tolèrerons aucun campement sauvage à Valence et continuerons de faire preuve de la plus grande fermeté en verbalisant systématiquement toute occupation illégale du domaine public ʺ, a-t-il réagit.

 

valeursactuelles.com

 

Vous n'avez pas encore notre application ? Téléchargez gratuitement l'application mobile "Peuple de France" dans Google Play:

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appsbuilder1053161

Publié dans France

Commenter cet article