Attentats en Espagne: la justice avait annulé l'expulsion de l'imam Abdelbaki Es Satty

Publié le par LA REDACTION

L'imam Abdelbaki Es Satty a vécu plusieurs années à Ripoll

L'imam Abdelbaki Es Satty a vécu plusieurs années à Ripoll

Un juge espagnol avait annulé en mars 2015 un arrêté d'expulsion contre Abdelbaki Es Satty, l'imam soupçonné d'avoir endoctriné les auteurs des attentats à Barcelone et Cambrils, considérant qu'il n'était pas dangereux, a annoncé mercredi la justice.

Un juge de Castellon, ville de l'est de l'Espagne où ce Marocain a purgé une peine de quatre ans de prison pour trafic de drogue, a estimé alors qu'il avait démontré ses "efforts d'intégration dans la société espagnole", précise la justice dans un communiqué, qui confirme une information du journal El Mundo.

Le juge relevait qu'il n'avait commis qu'un seul délit, travaillait et ne représentait à ses yeux pas une "menace réelle et suffisamment grave pour l'ordre public".

Abdelbaki Es Satty, 44 ans à sa mort mercredi dernier, a vécu plusieurs années à Ripoll, petite ville au nord de la Catalogne dont sont originaires la plupart des membres de la cellule soupçonnée d'avoir préparé et commis les attentats.

En savoir plus sur lalibre.be

Publié dans International

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 24/08/2017 15:24

Et voilà, la justice espagnole tout aussi empêtrée dans la bien-pensance que la nôtre, et tout aussi incompétente d'ailleurs, avec autant d'impunité pour leurs actes irresponsables. Justice à géométrie variable également... Bonnet blanc et blanc bonnet.