L’ACTUALITÉ DU WEEK-END ET DE CE DÉBUT DE SEMAINE

Publié le par LA REDACTION

L’ACTUALITÉ DU WEEK-END ET DE CE DÉBUT DE SEMAINE

C’est la rentrée ! Pas encore celle des 12 millions d’élèves, ce sera lundi prochain après celle des enseignants vendredi, ce 28 août sonne la fin des vacances pour les membres du gouvernement

Tous sont invités à se rendre au palais de l’Élysée à 10h30 pour un « séminaire de rentrée gouvernemental » qui prendra fin à 14 heures après un déjeuner.

Au menu, 3 grands thèmes : les réformes structurelles déjà engagées (code du travail, retraites, assurance chômage, CSG), les choix budgétaires pour rétablir la capacité d’investissement de la France et la revue des feuilles de route quinquennales, ministère par ministère.

Objectif, éviter de nouveaux couacs, de nouvelles erreurs de communication et rendre les derniers arbitrages alors que l’on connaitra jeudi le contenu des 5 ordonnances de la réforme du droit du travail.

Il faut dire que cette rentrée s’annonce délicate pour ne pas dire explosive pour Emmanuel Macron. Sa cote de popularité a fondu comme beurre au soleil : – 14 points pour le seul mois d’août au au baromètre Ifop-JDD. Sur deux mois, la chute est vertigineuse puisqu’elle atteint 24 points. seuls 40% des Français se déclarent désormais satisfaits de l’action du chef de l’État et 57% se déclarent mécontents (dont 20% « très mécontents »).

S’agissant du Premier ministre Edouard Philippe, 45% des sondés se montrent « plutôt satisfaits » (-7 points tout de même) et 2% se disent « très satisfaits » (-2). Chez les mécontents, 32% se disent « plutôt mécontents » (+5) et 13% « très mécontents » (+3).

Celui qui tire son épingle du jeu de cette enquête Ifop pour Le Journal du Dimanche, c’est « l’insoumis » Jean-Luc Mélenchon, considéré comme la personnalité politique la mieux placée (59%) pour incarner l’opposition à Emmanuel Macron dans les années à venir.

Derrière, on trouve la présidente du Front national Marine Le Pen(51%) , Benoît Hamon (ex-PS) et Laurent Wauquiez (LR), ex-æquo à 27% chacun puis Valérie Pécresse (LR, 23%), la maire de Paris Anne Hidalgo (19%) et François Hollande (14%).

 

Ce dimanche, c’était aussi la rentrée de Jean-Luc Mélenchon qui, en clôture des universités d’été de La France insoumise à Marseille, a sorti la grosse artillerie contre Emmanuel Macron et la politique du gouvernement

Il a tiré à boulet rouge sur la réforme par ordonnances du droit du travail, prédisant que « la vague dégagiste va reprendre et s’amplifier ». Jean-Luc Mélenchon appelle le peuple à « déferler sur Paris » le 23 septembre pour s’opposer à ce qu’il considère être « un coup d’État social et anti-démocratique ». Son mot d’ordre : « pas de bla-bla, du combat », Jean-Luc Mélenchon se dit « prêt à gouverner à tout moment».

Donald Trump est attendu demain à Houston. La capitale du Texas est dévastée par des inondations sans précédent provoquées par Harvey, qui a fait au moins 3 morts

L’ouragan qui était passé de la categorie 2 à 3 puis 4 (sur une échelle de 5 niveaux) est retombé en puissance, se transformant en tempête tropicale. Une tempête qui stagne sur Houston noyée sous des trombes d’eau.

Tous les aéroports sont fermés au trafic. Au cours des dernières 48 heures, plus de 65 centimètres d’eau sont tombés dans certaines parties de la ville, les cours d’eau sont sortis de leur lit, les égouts débordent et le pire est à venir disent les prévisionnistes.

L’ampleur des inondations a pris les autorités de court. Elles demandent à ceux qui possèdent un bateau de le mettre à disposition des secours et d’aider eux-même. Certains habitants n’ont pas eu d’autre solution que de se réfugier sur leur toit.

En Espagne, le bilan des attentats en Catalogne s’est aggravé hier

Il s’établit désormais à 16 morts après le décès d’une Allemande de 51 ans qui avait été blessée lors de l’attaque sur les Ramblas à Barcelonne. Elle avait été admise à l’hôpital dans un état critique.

Au Royaume Uni, une deuxième arrestation après « l’incident » devant Buckingham Palace

La police a interpellé un homme de 30 ans, dans l’ouest de Londres, dans le cadre de l’enquête sur l’attaque au couteau contre des policiers à proximité du palais de Buckingham. Il est soupçonné d’être impliqué dans la planification, la préparation ou l’instigation d’un acte de terrorisme et il a été placé en garde à vue.

Sourcebvoltaire.fr

Publié dans France, International

Commenter cet article