Le président du Zimbabwe: « Les tueurs de fermiers blancs ne doivent pas être poursuivis »

Publié le par LA REDACTION

Le président du Zimbabwe: « Les tueurs de fermiers blancs ne doivent pas être poursuivis »

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe refait parler de lui pour une sortie ultra-raciste. Selon le média News Day ? Robert Mugabe a déclaré le 14 août dernier que toutes les personnes accusées d’avoir tué des fermiers blancs depuis le lancement de la réforme du pays et de la confiscation des terres aux Blancs, tous ceux là devaient obtenir l’immunité et ne pas être poursuivis en justice.

« Nous ne poursuivrons jamais ceux qui les ont tués. »

C’est à l’occasion d’un discours durant les commémoration du Jour des Héros que le président Mugabe a déclaré que les anciens fermiers avaient été tués car ils avaient luttés contre le programme gouvernemental.
Et le président du Zimbabwe n’y a pas été de main morte : « Oui, nous avons ceux qui ont été tués quand ils ont résisté. Nous ne poursuivrons jamais ceux qui les ont tués. Je vous le demande : pourquoi les arrêterions-nous ? »

Au moins 12 morts

Au moins 12 fermiers blancs ont été tués durant plusieurs attaques violentes de fermes. Malgré les condamnations internationales et des sanctions prises par les pays occidentaux, Robert Mugabe avait alors justifié ces meurtres : « Aucun décision judiciaire ne s’opposera à la manière que nous avons choisi pour obtenir la terre. Après tout, cette terre est nôtre par notre naissance. Elle est nôtre par nos droits. Elle est également nôtre par notre lutte. »

En juillet déjà, Robert Mugabe avait provoqué l’émoi en déclarant que les fermiers blancs toujours en activité devaient être expulsés de leur propriété car la plupart des Zimbabwéens étaient à la recherche de terres.

Pas certain que cet accès assumé de racisme anti-blanc soit condamné à sa juste mesure par les médias et les hommes politiques occidentaux.

Sourcebreizh-info.com

 

Publié dans International

Commenter cet article

zo 20/08/2017 18:38

ben ,faudrait d'abord stopper la propagande gauchiste anti-occidentaux en europe ,se serait déjà un début.L'afrique a ses démons et ils s'y accoutume très bien apparemment avec rituel malfaisant et des sacrifices sanguinolents ,bwana.