Menace terroriste: continuer à vivre... Avec la peur au ventre ?

Publié le par LA REDACTION

Menace terroriste: continuer à vivre... Avec la peur au ventre ?

SOMMES-NOUS VRAIMENT EN SÉCURITÉ ?

 

Une réflexion omniprésente que les médias véhiculent de la part des gens qui ont été témoins ou victimes des attentats : « On ne peut pas s’arrêter de vivre!… ». Pour ce faire, faut-il accepter de mourir assassinés, poignardés, égorgés , quand des fous du Dieu de l’Islam décident de nous éliminer ? Il reste évident que malgré ces carnages barbares, chaque citoyen (Français, Espagnol, Italien, Allemand, Belge, et bientôt ceux du Canada) n’espère que pouvoir continuer à vivre !…

Vivre?… Avec la peur au ventre? Avec la peur qu’un enfant, un parent, des amis qui sont en voyage, ne soient les victimes du dernier attentat, où qu’ils se trouvent en Europe ! Que faut-il attendre de nos gouvernants? Comme: « Ne changeons pas d’un iota qui on est, ne cédons pas à la terreur » (sic. La mairesse de Barcelone , retransmis et traduit par RDI, radio-canada aujourd’hui (2017-08-17).

Les mêmes mots sont utilisés par les politiciens, à tous les niveaux de la hiérarchie gouvernementale… Pas seulement en France, mais partout ailleurs en Europe, comme entre autres :
Bébé Trudeau : « Nous ne pouvons pas ignorer l’indignation que nous ressentons, mais ensemble nous devons renouveler notre engagement à protéger la liberté, qui existe dans nos sociétés, valorisant l’unité l’ouverture et l’inclusion. À toute l’Espagne sachez que nous vous accompagnons dans ces deuils, et que nous dénonçons la haine et la violence, sous toutes leurs formes. Le Canada continuera à travailler avec la communauté internationale, afin de lutter contre le terrorisme et de bâtir un monde où nous pourrons tous se sentir en sécurité ».

 

Sur la dernière phrase (Le Canada…), adressée à la communauté internationale, une question se pose : comment faire pour atteindre cette sécurité? Lorsque la politique migratoire de cet autre ersatz de chef d’État, ne cesse d’ouvrir les « vannes », à « l’inclusion » de l’immigration islamiste (la migration massive actuelle des Haïtiens quittant les USA; ces gens ne sont pas dangereux pour la sécurité du pays). À travers tout cela… Dès lors, une question se pose…
 

De tels propos contribuent-ils à rendre les pays plus sécuritaire à l’intérieur de leurs frontières? Je ne donnerai pas ma réponse… J’espère seulement que mes compatriotes Français ont en tête, la même que moi. Maintenant, quoi faire avec ces constats?
 

Ces constats sont ceux qui nous sont serinés à longueur d’heures, de jours et d’années. Mais, depuis toutes ces années où « la télé l’a dit » qui anesthésie le Peuple, y a-t-il eu des améliorations dans la sécurité intérieure des pays? Encore une fois je laisse au lecteur sa propre réponse…
 

Vous qui lisez ces lignes… Avez-vous le sentiment que votre sécurité n’est pas menacée? Que votre liberté individuelle est au beau fixe?… Que vous pouvez vous promener n’importe où, à n’importe quelle heure, sans crainte d’être pris dans un attentat de xénophobes (nous sommes des étrangers dans notre pays!) islamistes? Avez-vous l’impression que vous êtes très bien protégés par la police et les militaires omniprésents?
 

Au bout de la ligne, je réserve encore une fois ma réponse. Cependant, je crois sentir que dans chacun de nous, chacun de mes compatriotes, la sérénité en tous temps, la joie intérieure et le plaisir de vivre en liberté n’existent plus ou prou. Le futur dont vous (nous) rêvez, est entre vos (nos) mains et entre vos (nos) pensées et actions à prendre… MAINTENANT.
Allons Enfants de la Patrie…

Christian Michel pour observatoiredumensonge.com

Publié dans France

Commenter cet article