Réforme du Code du travail: 68% des Français craignent une réduction de leurs droits

Publié le par LA REDACTION

Le code du travail

Le code du travail

Tandis que le texte de la réforme du Code du travail est sur le point d'être rendu public par le gouvernement, plus de deux Français sur trois estiment que leur patron profitera de celle-ci pour réduire leurs droits.

D'après une enquête de l'institut de sondages OpinionWay réalisée pour le compte des éditions Tissot et publiée le 30 août, la majorité des personnes interrogées (68%) considèrent que leur patron profitera de la réforme du Code du travail pour réduire leurs droits si elle laisse, comme cela est prévu, davantage de place à la négociation par accord d'entreprise.

Pour 29% des personnes interrogées, le Code du travail reste l'élément le plus important pour assurer la protection des salariés, devant les accords de branche (20%), les représentants du personnel (15%) ou les syndicats au sein de l'entreprise (12%). Mais 63% jugent cependant le code actuel inadapté au monde du travail. Seules 35% des personnes interrogées estiment qu'il est adapté et seules 6% le jugent «tout à fait» en adéquation avec le monde du travail. 

 

Par ailleurs, 64% des salariés pensent que les entreprises n'embaucheront pas plus facilement si elles peuvent licencier plus facilement.

En savoir plus sur francais.rt.com

 

Téléchargez gratuitement l'application Peuple de France sur Google Play

Publié dans Sondage, Gouvernement

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 30/08/2017 20:18

Pour ce que j'en sais, pour avoir discuté avec des jeunes qui se voyaient déjà PDG (sic) dans un avenir plus ou moins proche pendant le règne du JupitéRIEN, ceux-ci m'ont avoué assez cyniquement, il faut le dire, qu'avec la réforme du Code de Travail ils allaient devenir très aisés, sinon riches rapidement grâce à cette politique qui va leur donner des coudées franches pour avoir du personnel jetable à merci. S'il n'existait pas de tels opportunistes, il faudrait les inventer ! Vrai, faux, ce qui sera permis ou non réellement avec le Nouveau Code, je n'en sais fichtre rien ; cependant il faut tout de même en conclure ceux-là n'ont pas voté en conscience mais juste pour leur pomme. Combien, jeunes ou moins jeunes, s'étaient déplacés ainsi pour les urnes uniquement en anticipant sur leur avenir assuré et doré ou pour d'autres raisons à caractère financier tout à fait personnelles à courte vue ? Difficile d'évaluer mais, ce qui est sûr, le discours de Macron sur le costard n'est pas entré dans les oreilles de quelques sourds. Pathétique mentalité !