Robert Ménard : «Je me sens plus proche de Wauquiez que du FN»

Publié le par LA REDACTION

Le maire de Béziers, Robert Ménard, sur Europe 1

Le maire de Béziers, Robert Ménard, sur Europe 1

Le maire de Béziers critique la ligne politique défendue par le FN, et notamment sur la sortie de l'euro, considérant que ce discours n'est plus la priorité de son électorat.

 

"Je pense même que l'euro nous protège. En plus d'être anxiogène, la sortie de l'euro est une bêtise en barre", a martelé Robert Ménard.

"Je n'ai jamais vu quelqu'un à Béziers me dire : 'oui, il faut sortir de l'euro'. Personne. On me parle plutôt de l'insécurité, de la propreté des rues... Des questions qui touchent les gens." L'élu local conseille ainsi au FN de "parler du réel". 

Robert Ménard va même jusqu'à dire qu'il se sent plus proche de Laurent Wauquiez, qui devrait se présenter à la présidence des Républicains en fin de semaine : "Je me sens plus proche de Wauquiez que de certains membres du FN. Mais en même temps, je me sens plus proche d'une bonne partie du FN que d'une partie des Républicains comme Valérie Pécresse"

En savoir plus sur europe1.fr

 

Téléchargez gratuitement l'application Peuple de France sur Google Play

Publié dans FN

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 31/08/2017 18:58

Ce n'est pas parce que Robert Ménard n'entend pas ses administrés parler de la sortie de l'Euro que ce n'est pas une de leurs grandes préoccupations. Selon un sondage en date du 3 mars 2017 du Figaro qui a ensuite faussé le titre originel : "tes-vous favorable à la sortie de l'Euro" de sa question transformée en : "Craignez-vous les conséquences de la sortie de l'Euro", en laissant les réponses enregistrées. En effet, originellement, sur 79.557 participants, 59 % étaient pour la sortie, 41 % pour son maintien. J'ai la capture d'écran qui peut prouver mes dires.
Depuis, certes, les priorités ont changé, et c'est là où Robert Ménard a raison d'affirmer que Marine Le Pen devrait en tenir compte en y mettant l'accent.