Trafics, agressions, vols... les habitants de cette petite rue de Nice excédés

Publié le par LA REDACTION

Trafics, agressions, vols... les habitants de cette petite rue de Nice excédés

Trafic de drogue, de pièces détachées, de scooters volés, vols, agressions… Les riverains de cette petite artère sont au bout du rouleau. Ils font circuler une pétition pour le retour à la sérénité.

Des verrières brisées. Des toitures défoncées. Des grilles aux fenêtres. Des riverains traumatisés. À bout.

Les habitants témoignent. De manière anonyme, tant ils craignent les représailles. Certains se sont déjà fait agresser. D'autres, se sont retrouvés nez à nez avec des intrus dans leurs appartements. Sans compter ceux qui ont manqué de se faire renverser par des jeunes en scooter qui cherchaient à leur signifier qu'ils n'étaient pas les bienvenus dans cette rue…

Une riveraine raconte: "Ils ont cassé ma toiture! Et l'assurance m'a annoncé que cela n'était pas couvert… C'est pour ma pomme."

Fatigue, lassitude, peur, dépression, dégâts, frais financiers… Pour ces habitants, le paradis qu'ils avaient trouvé en s'installant est devenu un enfer.

"Nous demandons juste le droit à la sécurité, et à un peu de tranquillité, de sérénité…", disent-ils. "Nous avions demandé l'installation d'une caméra… En vain."

À bout, certains sont prêts à aller plus loin: "Nous avons déjà acheté chez l'armurier des armes de défense, légales. Nous ne pouvons plus nous laisser faire. Personne ne défend les citoyens que nous sommes. Nous sommes donc forcés de nous défendre par nos propres moyens…"

En savoir plus sur nicematin.com

Publié dans Faits-divers

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 11/08/2017 11:35

Loire-Atlantique : ils ont voté au deuxième tour des présidentielles Macron à 77,14 %... Ils ont récidivé pour les législatives, 8 circonscriptions massivement à peu de chose près pour LREM et les deux autres... MODEM, autant dire blanc bonnet et bonnet blanc. Maintenant qu'ils assument ! Et, ma foi, il semble aimer que l'on leur batte la coulpe, ils sont servis au-delà de toute espérance. Donc, on ne peut qu'être ravi pour eux.