6 mois de prison requis contre un policier pour une gifle sur un immigré clandestin

Publié le par LA REDACTION

6 mois de prison requis contre un policier pour une gifle sur un immigré clandestin

Un scénario ubuesque dont seul le Nord Pas de Calais semble avoir le secret : 6 mois de prison ferme viennent d’être requis par un procureur contre un policier accusé d’avoir giflé un immigré clandestin qui lui même refusait de se laisser amener à son jugement.

Cet immigré, en situation irrégulière, devant en effet être jugé par le tribunal de grande instance de Boulogne-sur-mer (via son antenne de Coquelles) . N’entendant pas être jugé, se dernier s’est alors débattu avec force, si bien qu’un des policiers lui a porté un coup au visage (une gifle) , selon lui un geste de défense, pour repousser le clandestin.

Ce n’est pas la version de la procureure :

«  Il y a bien eu gifle et elle ne se justifiait nullement. La personne, assise, était menottée et votre collègue la maintenait. À supposer que cette gifle fût un réflexe, cela n’atténue pas votre responsabilité. Comme policier, vous avez une obligation de sang-froid et de neutralité  », a t-elle déclaré, demandant à ce que le policier soit condamné à six mois de prison ferme. Une peine qui provoquerait de facto la fin de la carrière dans la police de ce fonctionnaire de 44 ans.

Le jugement sera rendu le 23 novembre prochain.

Une affaire symbolique, puisqu’en l’occurence, le policier n’aurait jamais eu à faire avec cet immigré clandestin si les lois concernant l’immigration en France et en Europe étaient appliquées.

Source: breizh-info.com

 

Publié dans Immigration

Commenter cet article

dnujj 26/09/2017 20:03

Pôvre France, la justice ferait mieux de condamner sévèrement tous les politiques qui ont mis leurs petits doigts dans le pot de confiture.

kanopus 26/09/2017 16:05

Encore une "procureure", socialiste sans doute, qui ne connaît que son petit monde procédurier, mais
en aucune façon le "terrain". Un stage serait le bienvenu et les ferait redescendre sur terre...

blob 26/09/2017 08:18

voila le contraste entre les forces sur le terrain et minable qui font des lois incohérentes prolongent l'inaction .