Il risque la prison pour avoir volé de la nourriture périmée dans les poubelles de l'enseigne Metro

Publié le par LA REDACTION

Il risque la prison pour avoir volé de la nourriture périmée dans les poubelles de l'enseigne Metro

Carottes, salades, volailles, bonbons, boudins blancs… C’est ce que les enquêteurs ont retrouvé dans le véhicule d’un jeune homme de 29 ans qui venait de « se servir » dans les poubelles du magasin Metro de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime).

L’homme, dans une situation difficile, devait comparaître ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Rouen pour vol aggravé. Le Canard Enchaîné a condamné cette situation dans son numéro du mercredi 6 septembre.

« Mon client est jugé pour vol aggravé par deux circonstances, a expliqué l’avocate du prévenu, Me Chloé Chalot, à Normandie-Actu. Le fait d’avoir des complices et de s’être introduit dans l’enceinte d’un entrepôt de marchandise. » Le jeune homme aurait aussi refusé de se soumettre à un prélèvement ADN ce qui n’aurait pas plaidé en sa faveur. Ses trois complices n’ont fait l’objet que d’un rappel à la loi.

L’accusé, qui présente un casier judiciaire vierge, ne comprend pas pourquoi il est poursuivi selon son avocate. « Il est dans une situation difficile, explique Me Chloé Chalot. Il estime que ce n’est pas du vol car il s’agissait de denrées abandonnées, vouées à être détruite. »

En savoir plus sur 20minutes.fr

 

En savoir plus sur notre association Unis Pour la France : https://www.helloasso.com/associations/unis-pour-la-france-upf

 

Téléchargez gratuitement l'application Peuple de France sur Google Play

Publié dans France

Commenter cet article

Vent d'Est, Vent d'Ouest 09/09/2017 11:17

Je soutiens ce jeune homme car j'ai connu des personnes si désespérées qu'elles se servaient dans les poubelles d'une célèbre enseigne de fast-food proclamant "Venez comme vous êtes". Certes, il a dû escalader les grilles, ce qui peut constituer un délit, mais la direction du magasin aurait dû passer l'éponge eu égard que seules les denrées périmées qui dormaient dans les poubelles étaient visées et il semble qu'il n'y ait eu aucun dégât occasionné. La France aide des clandestins qui, par un tour de passe-passe de notre fardé à 26.000 € de l'Élysée, deviennent des demandeurs d'asile grâce à une formule magique soufflée tout récemment par Himself, mais pourchasse sans pitié ses propres pauvres qui font l'objet d'un rappel à la loi, voire à l'incarcération, alors que les immigrés clandestins, donc hors-la-loi de facto, ont droit à de la sollicitude. Et la reconduite à la frontière en cas de violences de leur part ? Point du tout. Lamentable !