Les adhérents LREM en colère contre le manque de démocratie interne

Publié le par LA REDACTION

Les adhérents LREM en colère contre le manque de démocratie interne

“Nous avons reçu de comités locaux de plusieurs départements des informations attestant clairement de la mise en place de seigneuries locales”, explique Tiphaine Beaulieu, présidente du Camem, Collectif des adhérents du mouvement En marche et de la République en marche, à Franceinfo.

Sans pour l’instant de dévoiler publiquement de cas précis, mais en affirmant avoir recensé plus de “500 faits probants” qui montrent “des dérives” de la part de certains membres, elle se bat depuis plusieurs semaines pour obtenir une médiation avec son parti. Jusqu’à présent, du côté de LREM, c’est silence radio. Pour tenter de faire infléchir les cadres du parti présidentiel, Tiphaine Beaulieu et ses “marcheurs en colère” ont décidé d’écrire à l’Élysée et à Matignon.

Le 19 août dernier, ils ont donc posté une lettre dont Franceinfo a pu prendre connaissance. “Malgré le mépris et l'arrogance auxquels nous avons dû faire face, il n'est pas question pour nous de laisser autant de marcheurs loyaux et authentiques partir par dépit, sans leur avoir donné les moyens d'obtenir des réponses aux situations et dérives constatées sur le territoire dont ils ont été les témoins directs ou les victimes.”

Ni l’Élysée ni Matignon n’ont répondu à cette missive. Contactés par Franceinfo, les services de la présidence ont confirmé avoir reçu ce courrier. Mais leur position est claire : le président de la République n’a pas à s’immiscer dans la vie de son mouvement. 

Du côté de LREM, sollicitée par Franceinfo, la direction se défend : “Nous avons vu Tiphaine Beaulieu en juillet. Elle voulait effectivement une médiation, mais n'a pas voulu donner les cas à notre cellule de médiation.” Des “marcheurs” qui promettent de dévoiler des faits concrets devant le tribunal si aucune discussion n'est engagée avec le parti.

valeursactuelles.com

 

Téléchargez gratuitement l'application Peuple de France sur Google Play

Publié dans France

Commenter cet article