Sondage: Immigration et islam majoritairement rejetés par les Européens

Publié le par LA REDACTION

Image: Srdjan Zivulovic/REUTERS

Image: Srdjan Zivulovic/REUTERS

Très intéressante enquête de la Fondapol sur l’immigration, auprès de 26 pays occidentaux. (Figmag)

22 pays européens représentatifs + USA, GB, Suisse et Norvège.

Crainte d’une immigration massive et incontrôlée.

Inquiétude croissante vis-à-vis de l’islam.

Malgré la formidable campagne de désinformation orchestrée par les élites européennes, les peuples ne sont pas dupes :

Immigration et islam sont majoritairement rejetés par les Européens.

 

Les pays les plus riches d’Europe, Allemagne et pays nordiques, connaissent le même rejet de l’immigration que les pays du sud. La très riche Suisse en est le meilleur exemple.

La principale raison de ce rejet est le manque de réciprocité dans les règles d’accueil.

A la générosité et aux traditions d’accueil des Occidentaux, il n’y a aucune reconnaissance des migrants, qui ne font aucun effort d’intégration.

Si le devoir d’accueillir les réfugiés qui fuient la guerre et la misère reste encore majoritaire dans l’opinion, les raisons de ne pas accueillir les réfugiés sont nombreuses.

Les pays de l’Ouest invoquent des raisons économiques ( 61% ), les pays de l’Est mettent en avant la sécurité, la délinquance et le terrorisme ( 58% ).

Pour 60% des citoyens européens, l’immigration est un phénomène NEGATIF !

Pour 58% d’entre eux, l’islam représente une menace pour leur pays.

Le pays le plus hostile à l’accueil des migrants est la République tchèque, avec 75% d’opposant à l’immigration.

C’est aussi le plus hostile à l’islam, avec 85% de la population qui considère que cette religion est une menace.

On le voit, les mensonges de la classe politique et des médias n’ont plus d’effet sur les esprits.

Les actes terroristes, mais aussi l’explosion de l’insécurité, comme les agressions sexuelles de masse à Cologne en 2016, dévoilent le véritable visage de l’immigration.

L’éternel discours après chaque attentat, “ça n’a rien à voir avec l’islam” ne prend plus. C’est mettre la poussière sous le tapis en niant l’échec de l’intégration.

L’accusation de racisme contre les opposants à l’immigration n’est plus crédible, quand tant d’immigrés violent les lois des pays d’accueil.

Jacques Guillemain pour ripostelaique.com

 

 

Téléchargez l'application Peuple de France dans Google Play 

Publié dans Sondage, Immigration

Commenter cet article