Une centaine de migrants occupent un gymnase à Rennes

Publié le par LA REDACTION

Un Gymnase à Rennes. Illustration.

Un Gymnase à Rennes. Illustration.

Ils sont arrivés vendredi soir, en fin de journée. Parmi eux, plusieurs enfants. Ces migrants sont en partie issus du squat de la Poterie mais d’autres proviennent d’autres horizons. Encadrés par l’association Un toit c’est un droit, ils ont investi un gymnase du collège public Echange. Ironiquement, ce gymnase se situe à quelques encablures de la place Sainte-Anne où de nombreux migrants, soi-disant mineurs, agressent et volent des passants.

A Rennes, face à l’afflux de migrants, tous les lieux d’accueil d’urgence sont saturés. La mairie de Rennes, dirigée par Nathalie Apéré, socialiste, met en cause l’Etat par la voix de Sylviane Rault, adjointe au maire, qui déclare dans Ouest-France que l’Etat « ne répond pas à ses obligations, pour l’instant, vis-à-vis des demandeurs d’asile ».

Assurant que la ville de Rennes « ne laissera pas les enfants à la rue », l’adjointe attend de pied ferme « des réponses concrètes de la part de la Préfecture, qui s’est engagée à trouver des solutions ».

Rennes semble décidemment faire de l’accueil des migrants sa spécialité. Les Rennais apprécieront-ils ?

Sourcebreizh-info.com

 

Téléchargez gratuitement l'application Peuple de France sur Google Play

Publié dans Immigration

Commenter cet article